Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 19:54
Kenoi : celui qui n'aimait pas Géronimo.

Au cours d’un pow-wow professionnel consacré aux braves qui ont créé une entreprise atypique, -il faut même être très très brave pour se lancer de nos jours !-, Grand-Sachem-la-Brocante a rencontré le créateur des éditions Anarcharsis.

.

En hommage à la figure mythique d’Anacharsis, barbare éclairé frotté de philosophie et mis à mort par les siens parce qu’il était soupçonné de vouloir pervertir leurs mœurs…, les Editions Anacharsis se sont donné pour vocation de publier des ouvrages qui rendent compte des rencontres entre cultures.

.

Il peut s’agir de textes écrits au fil du temps – parfois injustement confinés dans des rôles de « documents » – de récits de voyages, authentiques ou étranges, de témoignages, mais aussi d’essais dont le dénominateur commun est de mettre le lecteur en présence d’un questionnement sur l’altérité.

.

Quelques semaines plus tard, Grand-Sachem a acquis contre quelques rondelles de métal jaune un opus édité par cette maison d’édition pas comme les autres : « La Chute de Géronimo » par Samuel E. Kenoi, et Morris Opler

.

Lorsque, en 1886, le fameux Géronimo se rend à l’armée des États-Unis pour la dernière fois, Samuel Kenoi, Apache chiricahua, n’a qu’une dizaine d’années. Cinquante ans plus tard, Morris Opler, anthropologue, recueille le récit que le vieil homme lui fait de cette époque.

.

Aux alentours de 1930, l’anthropologue Morris demande à Samuel âgé d’une soixantaine d’années, de lui raconter la dernière reddition du légendaire Géronimo, le 4 septembre 1886. Mais Samuel Kenoi, enfant à cette époque, loin de reprendre à son compte l’« épopée de Géronimo », se livre à une attaque rageuse et amère contre le fier guerrier, l’accusant d’être responsable de la déportation par les Blancs de tous les Chiricahuas, hommes, femmes et enfants, comme prisonniers de guerre en Floride et en Oklahoma, partis pour un exil de plus de vingt-cinq ans.

.

Les souvenirs de cet homme, font remonter en surface une parole pour ainsi dire jamais entendue, le propos singulier d’un homme sans auréole. La réalité y reprend ses droits, pénible, complexe et embrouillée.

.

Grand-Sachem te conseille la lecture de ce petit livre de 60 pages en complément des «Mémoires de Géronimo» mais il n’est pas sûr que les conditions de la reddition de Géronimo soient plus claires dans ta tête Ô lecteur indianophile !

.

En tout cas les deux personnages sont au moins d’accord sur un point : le traitement qui a été infligé aux apaches pendant plus de vingt ans après la reddition est injuste, inhumain et même complètement tristement absurde.

Partager cet article

Repost 0
Grand-Sachem-la-Brocante - dans livres
commenter cet article

commentaires

Folfaerie 29/09/2014 20:56

C'est rare que que quelqu'un ose déboulonner un homme aussi charismatique que Geronimo, ce récit doit valoir le détour. Après, il est bien difficile de condamner ou d'approuver les actions et décisions d'un guerrier eu égard à ce que l'on sait de la conduite des Américains. Rétrospectivement veux-je dire.
Merci pour ce billet bien intéressant et au plaisir de te lire bientôt :-)

Présentation

  • : Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • : A travers des objets de peu de valeur chinés dans les brocantes et sur les vide-greniers, le Grand-Sachem-la-Brocante s'amuse à réveiller le souvenir des indiens de bandes dessinées et de cinéma qui peuplaient les grandes prairies imaginaires de son enfance
  • Contact

Recherche

jetez un oeil sur le défi à Grand-Sachem

challenge-red-power2.jpg

Archives

Les tribus alliées

 

a teppe

Teppee17, à travers ses collections, ses témoignages

nous amène à la rencontre des

indiens d'Amérique du Nord ou Natives Américans

 

 


Férocias le frère latino de Grand-Sachem
Qui accueille dans son blog
nos Frères du Sud

 

KitCarson.jpg

Dans la vraie vie Kit Carson a causé du tort aux indiens

Sur la Grande Toile, Kit2000 et Tatoopf

nous offrent le meilleur du western populaire

 

 

 

 

Fénimore rend homage à ces illustrateurs
qui ont fait le bonheur de Grand-sachem quand il était papoose.


folfaery.jpg

Folfaery lit des livres que Grand-Sachem
vous recommande


Catlin
Les Timbres de Krystel
Le Blog Vaillant-Pif de l'Apache