Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2015 7 22 /02 /février /2015 11:17
Mais qui est Gaston-Symphorien leBeau

Né à Toulouse il y a 52 ans, d'une famille de commerçants Gaston-Symphorien portait fièrement ce prénom démodé et improbable que lui avaient donné ses parents. Aîné d'un frère et d'une sœur plus jeunes, ses parents étaient décédés dans un accident de montagne alors qu'il avait quarante ans. Les leBeau, en un seul mot mais sans L majuscule, étaient issus d'une lignée de commerçants qui après avoir exploré tous les continents et créé des établissements dans tous les comptoirs commerciaux du monde, étaient revenus à Toulouse créer les grands magasins les plus célèbres de la ville.

.

Entre les deux guerres du 20 ème siècle une branche de la famille avait investi dans de petites compagnies d’aéronautique sans toutefois négliger le commerce de luxe en centre ville. Après quelques mariages parisiens dans les années 1980, une branche de la famille avait investi les domaines de la culture et de la communication événementielle avant de se brûler les ailes dans quelques scandales politico-financiers.

.

La branche Toulousaine n'était plus aussi florissante qu'elle ne l'avait été mais les revenus issus des locaux commerciaux ou des boutiques de centre-ville avaient mis les leBeau à l’abri du besoin même après la fin des trente glorieuses et malgré les mutations du commerce du centre ville.

.

Le père de Gaston-Symphorien, archétype même du militant radical-socialiste-laïc du Sud-ouest - la fameuse gauche-cassoulet-, avait tenu à ce que ses enfants fréquentent l'école publique. Gaston-Symphorien en avait gardé une ouverture d'esprit et un goût pour la culture populaire qu'il avait prolongé en engageant des études de sciences humaines tout en pratiquant l'art de la photographie. Fortement marqué par une rencontre avec Jean Dieuzaide, il poursuivra cette pratique artistique assidûment, ayant exposé quelques fois avec succès. Ses photos sont maintenant diffusées sur internet.

.

. Ses études de sociologie et d’économie entamées au sein des universités toulousaines, c'est à Science Po Paris que Gaston-Symphorien obtint ses diplômes. Spécialisé dans l'économie et les pratiques culturelles populaires, c'est sans problème qu'il intégra le Ministère de la Culture en tant que chargé de mission à la fin des années 1980, au cabinet du ministre le plus populaire à ce poste de tout le 20 ème siècle. Gaston-Symphorien fut un des acteurs principaux de la création de la « fête de la musique ». Ensuite au grès des élections, il passa au ministère de la ville, de l'éducation et même à la Mairie de Paris. C'est à ce moment que ses parents décédèrent. Cet événement lui fit comprendre combien il était important de conduire sa vie comme on le souhaite et il démissionna.

.

L’héritage qu'il avait reçu était confortable : un immeuble de bureaux aux loyers sûrs et un capital suffisant pour faire quelques placements. Son frère et sa sœur, toujours dans les affaires, avaient gardé les commerces. Il pouvait prendre le risque de s'installer en consultant indépendant spécialisé dans l'économie sociale et solidaire. Il avait également hérité de ses parents un vieux moulin qu'ils avaient utilisé comme résidence secondaire, à Lasserres à 30 km au Sud-ouest de Toulouse. Il avait choisi d'y habiter sans faire ni travaux, ni aménagement. Il y avait juste trouvé la place d'installer ici et là le nécessaire en équipement pour la cuisine et autre électroménager.

.

Son épouse parisienne ne l'avait pas suivi dans son retour au pays. Elle avait pensé elle aussi qu'il était temps de conduire sa vie comme bon lui semblait. Le divorce fut houleux, le séparant quelques temps de ses deux enfants Marc-Antoine, dit Marco, et Chloé.

.

D'une taille et d'une corpulence à peine supérieure à la moyenne, 1 m 80 pour 82 kg, Gaston-Symphorien est encore un homme plaisant à l'allure sportive; sa chevelure encore épaisse et blonde vire progressivement au blond cendré s'accordant à ses yeux gris. Il se maintient en bonne forme physique sans être particulièrement musclé. Il ne laisse pas les femmes indifférentes et il ne refuse jamais une compagnie féminine pour une soirée ou pour un week-end. Même s'il ne rejette pas l'idée de prendre une compagne pour partager sa vie, il s'installe peu à peu dans une vie de célibataire.

.

Ses valeurs morales sont fermes. Gaston Symphorien est un homme extrêmement disponible et altruiste formé par des valeurs humanistes universelles parmi lesquelles se trouvent la solidarité, la fraternité, le respect pour la vie et l'environnement, le sens sacré de la liberté individuelle et collective, le refus de quelque forme de violence et d'intolérance qui soit.

.

Pour se détendre il pratique toujours la photographie à l'occasion de ses rencontres, de ses voyages ou même dans son quotidien. Mais le portrait ne serait pas complet s'il n’était pas fait état de la manie quasi compulsive qui anime Gaston-Symphorien : depuis son enfance il a été contaminé par le virus des collections! Il a commencé à l'école primaire avec les timbres, les voitures miniatures, les images Panini. A l'adolescence ce fut les bandes dessinées, les pin's, les romans policiers, puis plus tard les cartes postales anciennes, les monnaies, les disques en vinyle, etc... .

Aujourd'hui le nombre et la variété des collections entamées par Gaston-Symphorien dépassaient ce que pouvait imaginer le quidam moyen. Les nombreuses pièces et dépendances du moulin permettaient de stocker le fruit de ses recherches sans trop de difficulté. En tout cas c'est grâce à cette marotte que Gaston-Symphorien avait eu l’occasion de rencontrer une foultitude de collectionneurs du monde entier, tous aussi étonnants, attachants et érudits les uns que les autres.

.

Pour lire les aventures de Gaston-Symphorien Lebeau suivez ce lien

https://www.de-plume-en-plume.fr/membre/6003/gerard09

Partager cet article

Repost 0
Grand-Sachem-la-Brocante
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • : A travers des objets de peu de valeur chinés dans les brocantes et sur les vide-greniers, le Grand-Sachem-la-Brocante s'amuse à réveiller le souvenir des indiens de bandes dessinées et de cinéma qui peuplaient les grandes prairies imaginaires de son enfance
  • Contact

Recherche

jetez un oeil sur le défi à Grand-Sachem

challenge-red-power2.jpg

Archives

Les tribus alliées

 

a teppe

Teppee17, à travers ses collections, ses témoignages

nous amène à la rencontre des

indiens d'Amérique du Nord ou Natives Américans

 

 


Férocias le frère latino de Grand-Sachem
Qui accueille dans son blog
nos Frères du Sud

 

KitCarson.jpg

Dans la vraie vie Kit Carson a causé du tort aux indiens

Sur la Grande Toile, Kit2000 et Tatoopf

nous offrent le meilleur du western populaire

 

 

 

 

Fénimore rend homage à ces illustrateurs
qui ont fait le bonheur de Grand-sachem quand il était papoose.


folfaery.jpg

Folfaery lit des livres que Grand-Sachem
vous recommande


Catlin
Les Timbres de Krystel
Le Blog Vaillant-Pif de l'Apache