Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 06:58

nez-perces.jpgSi Grand-Sachem-la-Brocante aime autant les beaux livres qui évoquent l'histoire de nos frères à la peau-rouge du nord de l'Amérique c'est en partie parce que les bibliothèques que Grand-Sachem fréquentait quand il était papoose proposaient les albums de la collection "Far West" de chez Fernand Nathan, paru dans les années 1970. 

 

  

Depuis qu'il s'est mis en tête de traquer l'image et le représentation que se faisaient des amérindiens les jeunes français de la fin du 20ème siècle, Grand-Sachem recherche ces albums sur les brocantes et les vides greniers de sa région.

Plusieurs de ces albums ont eu le privilège d'être présentés sur le blog de Grand-Sachem-la-Brocante: Cochise,  Crazy Horse, Sitting Bull . Grand-Sachem en possède d'autres mais ils ne connaîtront pas l'honneur d'être chroniqués par Grand-Sachem: ils relatent les aventures de visages-pâles:

- Wild Bill Hickok, le shérif de l'ouest.
- Buffalo Bill, le roi des éclaireurs signé Fronval - Marcellin et Jean Giraud (Moebius)
- Davy Crockett , signé André Berelowitch et toujours Marcellin au dessin.
- Les pionniers du rail, de Fronval et Marcellin
- Kit Carson l'ami des Indiens

Grand-Sachem recherche encore :  "Géronimo l'Apache Indomptable", et peut-être d'autres ouvrages de cette série car on en trouve pas de liste garantie exhaustive.


Cet album récemment déniché au vide grenier de Saint Elix le Château, en Haute Garonne concerne la vie et l'action du grand-guide des Nez-Percés, Chef-Joseph.

 

Le chef joseph devient le chef de la tribu en 1871 à la mort de son père. Voici les paroles qu'a prononcé son père avant sa mort raconté par le Chef Joseph :

"Mon père fut le premier à deviner les plans des hommes blancs, il dit : "Mon fils... Quand je serai parti tu seras le chef de ce peuple. Souviens toi toujours que ton père n'a jamais vendu sa terre...Cette terre renferme les ossements de ton père. Ne vends jamais les os de ton père et de ta mère." J'ai serré la main de mon père et je lui ai dit que je protégerai sa tombe avec ma vie......"

Jusqu'en 1877, la tribu vivait en bonne entente avec les blancs.

Au printemps 1877, suite à la pression des colons blancs, le gouvernement exigea que les Nez-Percés s'installent désormais sur la petite réserve de Lapwai, dans le territoire de l'Idaho. A ce moment là, le Chef Joseph décida de prendre la tête des opposants contre ce nouveau traité. Face à cette situation le gouvernement nomma le général Olivier O. Howard pour résoudre cette situation.

 

En Juin, afin d'éviter un guerre contre son peuple le Chef Joseph et les clans des Nez-Percés décidèrent de se rendre à Lapawai. Mais des guerriers du clan de Whitebird, ont tués des colons afin de venger le meurtre de plusieurs des leurs. Ils viennent se réfugié auprès du Chef Joseph. Pour échapper aux représailles, Il décide de regrouper les Nez-Percés et de partir. Ainsi commence ce qu'on appellera la "longue marche des Nez Percés".

 

Le 17 Juin 1877, à White Bird Canyon eu lieu la première attaque des soldats américains commandés par le capitaine David Perry. Ce combat se termina par 35 morts chez les américains alors que la tribu n'enregistra aucune perte, parmi les 200 guerriers que comptait le chef Joseph avec lui.

 

Le 11 Juillet 1877, le général Howard rattrape le chef Joseph sur la Cleawater River. Les indiens contre attaquent en traversant la rivière, ce qui oblige les soldats à se retrancher. Pendant ce temps les femmes et les enfants on le temps de fuire. Le Chef joseph et les divers clans décidèrent de se réfugier chez les alliés, les Crows au Montana. Ils pensèrent qu'ils avaient enfin semé leurs poursuivants. Ils reprirent des forces sur la Big Hole River

 

Le 09 Août 1877, le Chef Joseph fut surpris par l'attaque du colonel John Gibbon. Il perdit 87 hommes, durant la rude bataille livrée aux corps à corps. Il enterra ses morts puis leva le camp pour reprendre sa marche forcée vers la liberté.

 

A Camas Meadows le 20 Août 1877, les guerriers Nez-Percés, commandés par le frère de Chef-Joseph, attaquèrent le camp du général Howard. Les indiens parviennent à s'emparer des mules de transport, immobilisant ainsi les troupes qui les poursuivaient. Les nez percés accompagnés du chef Joseph traversèrent ensuite la parc national de Yellowstone. Apercevant des éclaireurs Crows parmi les poursuivants, ils renonceraient à se rendre chez les Crows et décidèrent de partir en direction de la frontière canadienne.

 

23 jours plus tard, le Colonel Sturgis et ses soldats rattrapèrent les fuyards à Canyon Creek. Les guerriers indiens contiennent les soldats, les empêchant de franchir le Canyon. Le reste de la tribu parviennent à traverser le Missouri . Les indiens distancèrent leurs poursuivants et reprirent des forces dans les Bearpaw Mountains à moins de soixante kilomètre de la frontière canadienne. Mais le Colonel Nelson A. Miles les rattrapa.

 

Le 30 Septembre 1877, alors qu'ils campaient, affamés, malades et épuisés à moins de 65 km de la frontière canadienne, ils furent rejoints et attaqués par le général Nelson A. Miles. Ils réussirent à tenir l'ennemi à distance pendant plusieurs jours mais finirent par se rendre le 5 octobre 1877. Chef Joseph prononça alors un discours émouvant qui reste encore un modèle d'éloquence à ce jour.

Voici ce discours :

"Dites au général Howard que je connais son cœur.... Je suis fatigué de combattre. Nos chefs sont morts. Looking Glass est mort. Toolhoolhoolzote est mort. Tous nos vieillards sont morts. Ce sont maintenant les hommes jeunes qui disent oui ou non. Le chef de nos jeunes guerriers n'est plus. Il fait froid et nous n'avons pas de couvertures.

 

Les petits enfants meurent de froid. Les gens de mon peuple, en grand nombre, ont fui dans les collines sans couvertures, sans nourriture.

 Personne ne sait où ils sont, peut-être sont-ils morts de froid. Je voudrais avoir le temps de rechercher mes enfants, savoir combien d'entre eux je peux retrouver. Peut-être sont-ils parmi les morts. Écoutez-moi, mes chefs.

 

Je suis fatigué ; j'ai le cœur brisé. A partir de cette heure que marque le soleil, je ne combattrai plus jamais".

 

 

Cette guerre dominée par la ténacité et l'extraordinaire courage de tout un peuple fit hélas beaucoup de morts de part et d'autre. Trois Chefs Nez-Percés en perdirent la vie Chef Looking Class, Chef Ollokot et le frère de Joseph, Naiche; quelques rescapés parmi les Nez-Percés réussirent toutefois à se rendre au Canada.

 

Malgré la promesse de Miles de les ramener en Idaho, Joseph et les survivants de son peuple furent déportés à Fort Leavenworth au Kansas, puis en juillet 1878 vers le Territoire Indien de l'Oklahoma.

En 1880, Joseph fait le voyage à Washington et réclame en vain le retour des siens dans leur pays, plaidant avec éloquence le droit de son peuple à vivre sur ses terres.

Ce n'est qu'en 1885 que les Nez Percés sont renvoyés dans l'Ouest. Une partie d'entre eux vont en Idaho sur la réserve de Lapwai.

Considérés comme trop dangereux, Joseph et cent cinquante de ses compagnons sont assignés à résidence sur la réserve Colville, dans l'Etat de Washington.

 

Le Chef Joseph mourut le "cœur brisé" le 21 septembre 1904, sans avoir revu sa terre.

 

Un épisode bien émouvant de l'histoire des guerres indiennes: peu de grands-chefs, indiens comme visages-pâles, ont fait montre d'autant de sagesse et d'autant de courage. Même si de nombreux indiens avaient péri dans cette longue marche de plus de six mois, Chef-Joseph aurait bien pu conduire son peuple à l'abri des frontières du pays de la "Grand-Mère", il restait à peine une ou deux journées de marche à parcourir!

Après avoir trahi et traité comme un criminel Chef-Joseph qui était un homme de paix, les visages pâles lui ont rendu hommage en lui consacrant des gravures de son portrait sur un timbre poste et une rondelle de monaie : allez comprendre!

 

Cet article participe au challenge-red-power2 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Grand-Sachem-la-Brocante - dans livres jeunesse
commenter cet article

commentaires

windows 8 32 bit 08/08/2014 13:19

La longue marche seems to be a wonderful book for those who love adventurous travel. The red Indians used to travel a lot and follow different living style. The leader of the tribe will have the complete power over the people.

Folfaerie 12/10/2012 20:52


un autre épisode peu glorieux des guerres indiennes, moins connus que celles des Sioux ou des apaches mais tout aussi déshonorantes... Merci de cet éclairage.

Présentation

  • : Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • : A travers des objets de peu de valeur chinés dans les brocantes et sur les vide-greniers, le Grand-Sachem-la-Brocante s'amuse à réveiller le souvenir des indiens de bandes dessinées et de cinéma qui peuplaient les grandes prairies imaginaires de son enfance
  • Contact

Recherche

jetez un oeil sur le défi à Grand-Sachem

challenge-red-power2.jpg

Archives

Les tribus alliées

 

a teppe

Teppee17, à travers ses collections, ses témoignages

nous amène à la rencontre des

indiens d'Amérique du Nord ou Natives Américans

 

 


Férocias le frère latino de Grand-Sachem
Qui accueille dans son blog
nos Frères du Sud

 

KitCarson.jpg

Dans la vraie vie Kit Carson a causé du tort aux indiens

Sur la Grande Toile, Kit2000 et Tatoopf

nous offrent le meilleur du western populaire

 

 

 

 

Fénimore rend homage à ces illustrateurs
qui ont fait le bonheur de Grand-sachem quand il était papoose.


folfaery.jpg

Folfaery lit des livres que Grand-Sachem
vous recommande


Catlin
Les Timbres de Krystel
Le Blog Vaillant-Pif de l'Apache