Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 20:42

colombe de pluieLe challenge " Red Power" est bientôt fini. Grand-Sachem a proposé 12 ouvrages les plus divers possible.
Pour cela Grand-Sachem-la-Brocante a arpenté les brocantes et vide-greniers de l'année en se demandant régulièrement quelle trouvaille pourrait faire l'objet d'un article digne du challenge tout en évitant de se prendre au sérieux!

 

Pour son dernier article il a ramené un livre pour adolescents acheté sur un stand de vide-grenier; le genre de stand familial où on vide plus les placards que le grenier.

L'injure au soleil de Joyce Rockwood est un livre que Grand-Sachem a beaucoup, beaucoup aimé.
Joyce Rockwood habite en Géorgie, où elle aime situer les héros de ses récits, qui sont le plus souvent des Indiens cherokees.
Ces indiens qu'elle connaît bien pour en avoir étudié l'histoire, la culture et les mythes.

Avec son mari, Charles Hudson, elle s'est livré à des études approfondies sur le mode de vie des tribus indiennes du sud des États-Unis et plus particulièrement des Cherokees


Colombe-de-Pluie est une jeune amérindienne de 13 ans vivant dans le village du Mûrier.
Elle nous raconte son mode de vie, entourée de sa famille, les différentes fêtes du village et l’organisation de sa tribu, les  relations entre les clans...
Lorsqu’elle avait neuf ans, des présages néfastes sont apparus, les habitants du village se sont réunis sous l’autorité des anciens pour réfléchir à leur signification et à leurs conséquences.
Colombe-de-Pluie en a été très affectée et s’est mise à redouter le pire, même lorsque la plupart des habitants n’y pensait plus.
Des rumeurs ont commencé à se propager de village en village, à les croire, de grands navires transportant des personnes très différentes accosteraient et emmèneraient des Indiens avec eux.
Qui sont-ils ? Des Immortels, vénérés par les Indiens ou des hommes venus d’un autre monde ?
Mais ces étranges voyageurs sont repartis, on les a oubliés et la vie continue: un premier mariage avec le chaman de la tribu puis une séparation, un second mariage avec un chef de guerre.
Puis les enfants: des jumeaux dont un seul survivra; puis une fille.

Entre les cueillettes, les chasses, la culture du maïs tout irait presque bien s'il n'y avait les accrochages avec les ennemis héréditaires, les coosas.
Et puis des rumeurs provenants du bord de la mer inquiètent de nouveau Colombe-de-Pluie et les siens: les hommes-pâles seraient revenus et auraient construit un village. Mais les choses se passent mal pour eux.
Les tribus avoisinantes sont hostiles, elle ne veulent pas aider ces hommes brutaux aux comportements incompréhensibles.Les hommes blancs ne savent pas trouver leur nourriture et la famine puis la maladie les décime.
A la mort de leur chef ils repartent et les indiens se pense débarrassés pour toujours de ces encombrants personnages.
Malheureusement les proches de Colombe-de-pluie ignorent qu'un grand-malheur va les toucher: tous les indiens qui ont approché les visages-pâles vont être victimes d'une horrible maladie qui donne des fièvres terribles, brûle la peau, enflamme la gorge!
Il n'y a que deux issues à cette maladie: la mort le plus souvent et parfois la survie avec les corps et la figure horriblement marqués. Très vite comme un feu de prairie, la maladie va se propager dans toutes les tribus jusqu'à celle de Colombe-de-pluie qui devra faire face seule avec ses enfants, son mari n'étant pas revenu de la dernière bataille avec les coosas.

L'histoire se situe entre 1520 et 1540 et s'appuie sur des faits avérés concernant les premières incursions des espagnols sur les côtes d'amérique du nord.
L'histoire parallèle des protagonistes indiens relève de l'imagination de l'auteur mais s'appuient sur ses connaissances ethnologiques et historiques du peuple cherrokee.
Le livre assez long (300 pages) se lit d'une traite tant la tension dramatique et forte et sans cesse renouvelée. Le style est très classique, l'auteur ayant fait le choix de s'exprimer dans un langage qui ne cherche pas à imiter des tournures indiennes que de toute façon personne ne connaît.
Le parti pris est de faire s'exprimer les personnages du récit comme nos contemporains ce qui nous les rend très proches.

Grand-Sachem a trouvé que les illustrations de Vincent Rio, donnaient trop de raideurs aux personnages. Mais ce dessinateur n'avait que 22 ans au moment où il les a réalisé; peut-être que depuis son style a gagné en souplesse.

 

Cet article participe au   challenge-red-power2

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Grand-Sachem-la-Brocante - dans livres jeunesse
commenter cet article

commentaires

d-ocre 30/12/2012 10:58


bon passage pour cette nouvelle année qui ne va pas tarder .

Grand-Sachem-la-Brocante 08/01/2013 19:32



Merci. Bonne année 2013! et beaucoup de dessins, beaucoup de peintures et surtout beaucoup de bonheur!



kit.2000 22/12/2012 19:46


Ce livre doit être super intéressant à lire, ton article en tous cas donne bien le ton.

Grand-Sachem-la-Brocante 25/12/2012 16:11



une lecture passionnante en tout cas



Folfaerie 22/12/2012 10:33


Merci à toi pour tous les livres que tu as présentés, ce dernier titre a l'air très intérssant et il m'était totalement inconnu. Une découverte de plus.


J'en profite pour te souhaiter d'excellentes fêtes de fin d'années !

Grand-Sachem-la-Brocante 25/12/2012 16:11



Très belle ecriture de mon point de vue!



Présentation

  • : Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • : A travers des objets de peu de valeur chinés dans les brocantes et sur les vide-greniers, le Grand-Sachem-la-Brocante s'amuse à réveiller le souvenir des indiens de bandes dessinées et de cinéma qui peuplaient les grandes prairies imaginaires de son enfance
  • Contact

Recherche

jetez un oeil sur le défi à Grand-Sachem

challenge-red-power2.jpg

Archives

Les tribus alliées

 

a teppe

Teppee17, à travers ses collections, ses témoignages

nous amène à la rencontre des

indiens d'Amérique du Nord ou Natives Américans

 

 


Férocias le frère latino de Grand-Sachem
Qui accueille dans son blog
nos Frères du Sud

 

KitCarson.jpg

Dans la vraie vie Kit Carson a causé du tort aux indiens

Sur la Grande Toile, Kit2000 et Tatoopf

nous offrent le meilleur du western populaire

 

 

 

 

Fénimore rend homage à ces illustrateurs
qui ont fait le bonheur de Grand-sachem quand il était papoose.


folfaery.jpg

Folfaery lit des livres que Grand-Sachem
vous recommande


Catlin
Les Timbres de Krystel
Le Blog Vaillant-Pif de l'Apache