Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 06:09

Lone WolfSon nom kiowa est "Guipago". Il est, vers 1860, l’un des chefs kiowas les plus respectés.

Pendant l'été 1856 le groupe de "Lone Wolf" laissa ses tipis sous la surveillance de William Bent (le père de George Bent) , à Fort Bent, pendant qu'ils allaient à la chasse aux buffles. A leur retour ils découvrirent que Bent avait donné leurs logements aux Cheyennes.

Avec Ten Bears représentant les Comanches et Lean Bear pour les Cheyennes du Sud, il rencontre le président Abraham Lincoln à Washington en 1863. Le président assure les chefs indiens de son amitié.

Lone Wolf s’efforce de maintenir une position de compromis entre celle de Satanta qui est pour la résistance armée et celle de Kicking Bear qui est pour la paix, même au prix de la soumission. Lone Wolf est l’un des signataires du traité de Medicine Lodge de 1867 qui établit une réserve conjointe en Territoire Indien pour les Comanches et les Kiowas. Quand les Kiowas refusent de se rendre sur la réserve, Lone Wolf et White Bird sont pris en otages par le lieutenant-colonel George A. Custer sur ordre du général Philip H. Sheridan et menacés de mort afin de contraindre les Kiowas à obéir.

En 1872, il se rend à Washington pour négocier la libération des chefs kiowas Satanta et Big Tree emprisonnés.

Après la mort de son fils et de son neveu tués par des soldats, Lone Wolf participe à la guerre que mène le Comanche Quanah Parker en 1874-75 contre les chasseurs de bisons et les troupes du colonel Ranald S. Mackenzie. Il participe à l’attaque contre le poste d’Adobe Walls en juin 1874. En septembre 1874, le camp de Lone Wolf installé dans le canyon de Palo Duro est attaqué par les troupes du colonel Ranald S. Mackenzie et entièrement détruit.

Lone Wolf fait sa reddition en février 1875 à Fort Sill, en Territoire Indien. Il est parmi les trente-cinq guerriers kiowas exilés à Fort Marion en Floride. Il meurt de la malaria en 1879.

Aujourd'hui, un descendant de Lone Wolf est un auteur célebre: Navarre Scott Momaday a écrit "La maison de l'aube" paru en 1968. Navarre Scott Momaday obtient pour ce livre le prix Pulitzer de la fiction en 1969. Il est le premier écrivain amérindien à recevoir cette distinction. Ce roman initiatique met en scène les aventures d'Abel pendant sept années, du 20 juillet 1945 au 28 février 1952. Le héros est un vétéran amérindien de la Seconde Guerre mondiale, de culture pueblo, qui est pris entre deux mondes et deux temporalités, d'une part la ville américaine moderne, rythmée par la culture matérialiste et la production industrielle, d'autre part la culture pueblo, rythmée par les saisons et donc la nature.

Partager cet article

Repost 0
Grand-Sachem-la-Brocante - dans figurines
commenter cet article

commentaires

d-ocre 25/01/2011 17:14



article sur ce chef indien vraiment interressant .



Présentation

  • : Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • : A travers des objets de peu de valeur chinés dans les brocantes et sur les vide-greniers, le Grand-Sachem-la-Brocante s'amuse à réveiller le souvenir des indiens de bandes dessinées et de cinéma qui peuplaient les grandes prairies imaginaires de son enfance
  • Contact

Recherche

jetez un oeil sur le défi à Grand-Sachem

challenge-red-power2.jpg

Archives

Les tribus alliées

 

a teppe

Teppee17, à travers ses collections, ses témoignages

nous amène à la rencontre des

indiens d'Amérique du Nord ou Natives Américans

 

 


Férocias le frère latino de Grand-Sachem
Qui accueille dans son blog
nos Frères du Sud

 

KitCarson.jpg

Dans la vraie vie Kit Carson a causé du tort aux indiens

Sur la Grande Toile, Kit2000 et Tatoopf

nous offrent le meilleur du western populaire

 

 

 

 

Fénimore rend homage à ces illustrateurs
qui ont fait le bonheur de Grand-sachem quand il était papoose.


folfaery.jpg

Folfaery lit des livres que Grand-Sachem
vous recommande


Catlin
Les Timbres de Krystel
Le Blog Vaillant-Pif de l'Apache