Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 06:55

pocker.jpg

Article Inédit

Grand-Sachem-la-Brocante n'est pas sûr que l'arrivée de ces nouveaux membres de la tribu soit une bonne chose mais, en grand observateur des collectionnites de ses contemporains, Grand-Sachem ne pouvait pas continuer à ignorer cette collection ancienne: celle des cartes à jouer!

"Difficile de savoir quelle est l'origine exacte des cartes à jouer ! La seule certitude est que les cartes n'ont pas été inventées en Europe...Elles y sont apparues à la fin du XIVe siècle.

Très peu de textes et de jeux datent de cette époque ; il est donc difficile de savoir quelle est l'origine exacte des cartes à jouer.

Les principales hypothèses :

  • La Chine : les Chinois en utilisaient sous une forme embryonnaire dès le VIIesiècle, mais la parenté de ces "cartes à jouer" avec les cartes européennes, via Marco Polo, est peu probable.

  • Le Proche-Orient: c'est très probable. On retrouve des traces remontant au XIIè ou XIIIè siècle d'un jeu mamelouk dont la forme est très proche du jeu italien.

  • La Perse et l'Inde : il est probable que les jeux arabes aient eux-mêmes une origine plus orientale, mais aucune preuve matérielle, aucun écrit ne peut confirmer cette thèse.

Les liens entre l'Europe et le Moyen-Orient sont nombreux, que ce soit par l'Espagne, alors occupée par les arabes, ou par les marchands vénitiens et lombards. On pense que l'introduction en Europe s'est faite à peu près simultanément par ces deux canaux.

Fabriquées et peintes à la main par des artistes reconnus, rehaussées d'or fin, les premières cartes à jouer étaient réservées à une élite fortunée.

Les jeux de cartes vont toutefois se démocratiser rapidement, avec l'utilisation de procédés de fabrication plus économiques : dans un premier temps, les cartes sont de très mauvaises qualité, avec des coloriages grossiers au pochoir; plus tard, l'imprimerie permet des progrès considérables. Dès 1420, des fabricants Suisses et Allemands produisent des jeux par milliers.

L'engouement est tel que l'Eglise s'en inquiète : de nombreux édits interdisent l'usage des cartes. Dans certaines villes (Bologne en 1423, Nuremberg en 1452), des autodafés de jeux sont organisés.

Le nombre des cartes et leur répartition (cartes de points, figures) se stabilisent très tôt. Par contre, les symboles des 4 séries évoluent beaucoup suivant les pays, les époques et les fabricants : animaux, fleurs, objets, ... Ce n'est que vers la fin du XVè siècle que sont adoptés les symboles encore utilisés de nos jours sauf en Italie et en Espagne, dont les cartes utilisent dès le début les Bâtons, Epées, Coupes et Deniers hérités des arabes.

Pendant 4 siècles, les procédés de fabrication des cartes n'évoluent que très peu : les cartes sont imprimées par xylographie (impression à partir d'une gravure sur bois). L'usure rapide du bois impose de petites séries; la fabrication des cartes à jouer reste donc très artisanale.

Durant le XIXè siècle, le métier de cartier va se transformer, et les artisans sont remplacés par des industriels, tels que B.P Grimaud en France. De nouveaux procédés d'impression permettent de plus grandes séries : lithographie (la pierre remplace le bois), puis offset. Les coins s'arrondissent grâce à une invention acquise et exploitée par B.P. Grimaud, l'opacité et le vernissage des cartes sont perfectionnés pour obtenir des cartes toujours plus durables.

Le jeu le plus répandu est le jeu de 52 cartes, aux enseignes françaises (pique, coeur, carreau, trèfle). Vers 1850, aux Etats-Unis, on ajoute une nouvelle carte, le joker.

Chaque époque a pu voir des figures différentes : la Révolution a tenté d'imposer des cartes représentant des citoyens célèbres ou des allégories (Justice, Prudence, Union, ...). La fin du XIXe siècle a vu fleurir les jeux à l'effigie du général Boulanger."

Extrait de : http://www.jeuxdecartes.net/

Au XXe siècle le jeu de cartes est devenu un support publicitaire, un souvenir touristique, un produit dérivé des grands succès du cinéma ou de la BD objet de collection.

Les quelques cartes dédiées au "far-west" que te montre aujourd'hui le Grand-Sachem-la-Brocante sont issues d'une édition publicitaire pour un marque de boisson alcoolisée américaine. Le jeu a été offert à Grand-Sachem par Tepee17.

Partager cet article

Repost 0
Grand-Sachem-la-Brocante - dans jeux
commenter cet article

commentaires

governor 16/09/2014 10:38

Décidément l'église "autodafait" beaucoup de choses, des hérétiques, des livres et maintenant j'apprends des jeux de cartes aussi...

Ferocias 15/04/2011 22:59



J'ai publié il y a un bout de temps un article sur un jeu de cartes représentant des Mayas. Normal me diras-tu car il s'agit d'un jeu d'origine... soviétique!


Jeu de cartes mayas


 



Grand-Sachem-la-Brocante 16/04/2011 13:35



Ah...la Mondialisation....;



cricket1513 14/04/2011 06:35



mon amie Nat avait fait aussi un article sur le sujet des cartes


les deux (le sien et le tien) sont très intéressants.


;)


belles cartes avec nos frères peaux rouges ;)


bonne journée


christelle



Grand-Sachem-la-Brocante 16/04/2011 13:32



Tu as l'adresse de ton amie Nat?



d-ocre 13/04/2011 18:29



chapeau pour l'article ! , elles  sont vraiment chouette les cartes.



apalika 12/04/2011 09:00



Dans la famille de la Grande Toile, je demande Grand Sachem.



Grand-Sachem-la-Brocante 12/04/2011 09:59



Là c'est un jeu pour le Poker...mais ce serait chouette de trouver un jeu des "sept familles" avec des tribus indiennes!



Présentation

  • : Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • : A travers des objets de peu de valeur chinés dans les brocantes et sur les vide-greniers, le Grand-Sachem-la-Brocante s'amuse à réveiller le souvenir des indiens de bandes dessinées et de cinéma qui peuplaient les grandes prairies imaginaires de son enfance
  • Contact

Recherche

jetez un oeil sur le défi à Grand-Sachem

challenge-red-power2.jpg

Archives

Les tribus alliées

 

a teppe

Teppee17, à travers ses collections, ses témoignages

nous amène à la rencontre des

indiens d'Amérique du Nord ou Natives Américans

 

 


Férocias le frère latino de Grand-Sachem
Qui accueille dans son blog
nos Frères du Sud

 

KitCarson.jpg

Dans la vraie vie Kit Carson a causé du tort aux indiens

Sur la Grande Toile, Kit2000 et Tatoopf

nous offrent le meilleur du western populaire

 

 

 

 

Fénimore rend homage à ces illustrateurs
qui ont fait le bonheur de Grand-sachem quand il était papoose.


folfaery.jpg

Folfaery lit des livres que Grand-Sachem
vous recommande


Catlin
Les Timbres de Krystel
Le Blog Vaillant-Pif de l'Apache