Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 20:52

texseminole.jpgBien qu'il ne délaisse nullement ses sorties dominicales et matutinales vers les brocantes et vides greniers de sa région, il arrive de plus en plus souvent à Grand-Sachem-la-Brocante de recruter de nouveaux membres pour sa tribu en fréquentant la Grande-toile.

C'est le cas pour Ochala et ses compagnons séminoles qui accompagnent, sur cette couverture d'album, l'ami de Grand-Sachem, Tex-Aigle-de-la-nuit.


 "Séminoles" de Gino d'Antonio et Lucio Filipucci est un Tex Maxi paru en Italie en 2008 sous le titre : "Seminoles". Les éditions Clair de Lune ont abandonné le format Bonelli (16 x 21 cm) pour un format plus prestigieux et cartonné, respectant le format original des "Tex Speciale" transalpins.

 

Tex et Carson rallient Fort Bliss pour escorter Ochala, un indien séminole, jusqu'à un tribunal du Texas. Il est accusé d'avoir assassiné un éleveur local et d'avoir attaqué des rangers. Un scout Cajun, qui a survécu à l'embuscade, rêve de voir l'indien au bout d'une corde. Mais avant que Tex puisse emmener l'indien, Longknife, un autre séminole, le libère. Tex et Carson se lancent alors sur les traces des deux fugitifs pour les livrer à la justice...

Il s'ensuit une histoire assez classique mêlant poursuites, vengeances et belles bagarres...par contre le cadre du récit est particulièrement original; en effet l'histoire des séminoles est rarement évoquée dans le cinéma ou la bande dessinée. C'est bien dommage car Grand-Sachem aime beaucoup ce peuple et la région où ils vivent. 
 
Les Séminoles sont un peuple d'amérindien qui résident maintenant en Floride, État dont ils sont originaires, et en Oklahoma.
La nation séminole a émergé au XVIIIe siècle ; elle était composée d'Indiens des actuels États de Géorgie, du Mississippi, de l'Alabama, et de Floride, le plus souvent issus de la nation Creek mais aussi d'Afro-américains fuyant l'esclavage de Géorgie.

Tandis qu'environ 3000 Séminoles étaient déportés à l'ouest du fleuve Mississippi, y compris la nation séminole de l'Oklahoma, qui s'est enrichie de nouveaux membres au cours du voyage, de 300 à 500 Séminoles sont restés et ont combattu dans et autour des Everglades en Floride. 1500 soldats des États-Unis sont morts dans une suite de trois guerres contre les Séminoles de Floride mais aucun traité formel de paix ne leur ayant été imposé ou même proposé, ils ne se sont jamais rendus au gouvernement des États-Unis. C'est pourquoi, les Séminoles de Floride se nomment eux-mêmes « le peuple invaincu » .

 

Le scénario de cette bd , particulièrement documenté décrit précisément le contexte de cette

époque.

Aujourd'hui, les Séminoles ont la souveraineté sur leurs terres tribales ; leur économie est basée sur le tabac, le tourisme et le jeu.

 

Grand-Sachem-la-Brocante se pose tout de même une question. Comment se fait-il que les aventures de Tex soient passées des "petits-formats" bon-marchés des années 1960 à ces albums prestigieux ? Serait-ce du fait d'une reconnaissance de la qualité artistique de cette série ou plus prosaïquement le signe de l'augmentation du pouvoir d'achat des fans de l'Aigle-de-la-Nuit? Le débat est ouvert?

Partager cet article

Repost 0
Grand-Sachem-la-Brocante - dans bd
commenter cet article

commentaires

dicentim 17/02/2013 08:29


La question soulevée par GSLB mérite un éclairage sur l'état de l'éditon BD transalpine.


Autant nous pouvons nous vanter d'avoir, dans les plaines hexagonales où les visages pâles ont inventé le tonneau, pléthore de bons éditeurs de BD, au risque de contraindre une grande partie
d'entre eux à adopter une logique économique peu compatible avec les préoccupations artistiques de leurs auteurs, autant le pays des visages pâles qui parlent avec les mains a-t-il longtemps
connu une misère éditoriale qui se limitait aux "petits formats" vendus en kiosque, imprimés sur un papier de piètre qualité et destinés à un public plus restreint que les multiples publics
gaulois.


C'est sans doute l'influence du marché éditorial des fils d'Astérix qui a tiré vers le haut celui des transalpins ; on commence (maintenant depuis une trentaine d'années) à trouver là-bas des
éditions de plus en plus soignées et répondant aux critères qualitatifs "internationaux".


Tex, comme toutes les parutions (et elles sont nombreuses) des éditions Bonelli, continue de paraître (mensuellement) en petit format (après avoir initialement connu un format italien encore plus
petit, sur "papier chiotte" agrafé) et a dépassé le 600ème numéro. Le papier a évolué, la qualité des couvertures également (la pagination itou, à la baisse bien sûr), et les fans demeurent
nombreux, pour preuve le grand nombre de rééditions et réimpressions, refontes, colorisations, etc...


A cela sont venues s'ajouter des publications grand format, reliées, y compris chez d'autres éditeurs latins (Mondadori) et, évidemment, des équivalents à l'étranger.


Ainsi est-il loin le temps des "Rodéo" où Tex faisait la couv. Exit également les quelques Tex parus dans les années 60-70, toujours au format "hall de gare".


Cependant, les tirages des éditions Semic, quoique d'un format agréable, n'en ont pas pour autant adopté des normes de qualité supérieure : les albums restent souples et non cartonnés, le papier
est extrêmement fin (on devine les dessins de la page d'après par transparence) et, qui plus est, les volumes diffusés sont restés confidentiels.


Dommage, car les aventures de Tex Willer, Kit Carson, Tiger Jack et le rejeton Kit sont indiscutablement un monument de l'histoire du 9ème art, et pas seulement à l'intérieur des frontières de la
Botte, patrie des lasagnes - au boeuf - à défaut de pémican, mais dans l'ensemble du microcosme bédéphile...

Grand-Sachem-la-Brocante 20/02/2013 22:37



Quelle brillante démonstration très pertinente et en plus dans le style "Grand-Sachem"! Bravo!



pouik 25/08/2011 19:43



On est peu nombreux à lire du tex et comme les jeunes ne suivent pas.


Le public visé est au-dessesus de 40 ans donc plus aisé en finances d'ou le prix



Grand-Sachem-la-Brocante 30/08/2011 07:26



heureusement qu"on en a pour notre argent!



Présentation

  • : Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • : A travers des objets de peu de valeur chinés dans les brocantes et sur les vide-greniers, le Grand-Sachem-la-Brocante s'amuse à réveiller le souvenir des indiens de bandes dessinées et de cinéma qui peuplaient les grandes prairies imaginaires de son enfance
  • Contact

Recherche

jetez un oeil sur le défi à Grand-Sachem

challenge-red-power2.jpg

Archives

Les tribus alliées

 

a teppe

Teppee17, à travers ses collections, ses témoignages

nous amène à la rencontre des

indiens d'Amérique du Nord ou Natives Américans

 

 


Férocias le frère latino de Grand-Sachem
Qui accueille dans son blog
nos Frères du Sud

 

KitCarson.jpg

Dans la vraie vie Kit Carson a causé du tort aux indiens

Sur la Grande Toile, Kit2000 et Tatoopf

nous offrent le meilleur du western populaire

 

 

 

 

Fénimore rend homage à ces illustrateurs
qui ont fait le bonheur de Grand-sachem quand il était papoose.


folfaery.jpg

Folfaery lit des livres que Grand-Sachem
vous recommande


Catlin
Les Timbres de Krystel
Le Blog Vaillant-Pif de l'Apache