Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 06:49

lambil.jpgCe n'est pas en arpentant les vide-greniers que Grand-Sachem-la-Brocante a déniché cet album très récent des "Tuniques bleues" mais en le subtilisant à son papoose qui collectionne cette série depuis quelques années déjà!

 

Commencée en 1968 par Raoul Cauvin et Louis Salvérius, auquel succéda Willy Lambil en 1972,  la série des "Tuniques Bleues" approche de ses 45 ans et compte désormais un cinquante-cinquième opus. Peu de BD  au monde ont connu une telle continuité. Certes, des séries comme "Lucky Luke" ou "Astérix", mythiques en leur temps, perdurent encore sans convaincre les amateurs de la première heure, mais les "Tuniques Bleues" conservent leur fraîcheur, continuant à exploiter la même veine satirique. La guerre de Sécession, permet de lancer un message humaniste et antimilitariste, en dénonçant les horreurs de la guerre, la bêtise militaire et l’intolérance généralisée.

 
Faire rire sur une thématique telle que la guerre n'est pas une chose aisée et Les Tuniques Bleues s'en tirent avec brio, tout en n'éludant pas la violence des combats ou les pertes humaines. À travers des histoires pleines de rire et d'action, Lambil et Cauvin nous offrent une critique acerbe des absurdités de la guerre et du militarisme obtus.

Ce qui est plaisant dans ces BDs, c'est la restitution du contexte historique, qu'on découvre très riche et propice aux péripéties en tous genres.Cette propension à mélanger des faits historiques avérés avec de la pure fiction est aussi une des caractéristiques redondantes de la série (comme dans Lucky Luke d’ailleurs).

 

Pour ce 55ème épisode, la cavalerie nordiste n'a pas fière allure : le cheval du colonel Stark a de l'emphysème, et celui de Chesterfield est parkinsonien.
Impossible dès lors de charger correctement l'ennemi. Une nouvelle fois, l'avenir des unionistes est entre les mains de Blutch et Chesterfield.
Les voilà désignés volontaires pour aller, déguisés en colons, chercher chez les tribus Comanches du Texas les chevaux nécessaires à la poursuite de la guerre. L'occasion de retrouver en route de vieilles connaissances, comme Plume d'argent (sur la couverture), ou le colonel Appeltown et sa fille Amélie. Mais aussi de faire des rencontres beaucoup plus inattendues, notamment pour Blutch qui va avoir une belle surprise en la personne de l'indien qui est de dos sur cette couverture


Mais, prisonniers du carcan des 44 planches typiques de la BD franco-belge à papa, les auteurs doivent parer au plus pressé pour pouvoir caser de nombreuses péripéties en si peu de pages. Résultat, tout cela se lit trop vite et laisse en bouche un arrière goût d’inachevé. Heureusement, aux pinceaux, Lambil fait des merveilles. Son trait semi réaliste se reconnaît au premier coup d’œil.
Willy Lambil est l’un meilleurs dessinateurs belges. Depuis de nombreuses années, il apporte à la série des Tuniques bleues une formidable constance dans le talent..

Partager cet article

Repost 0
Grand-Sachem-la-Brocante - dans bd
commenter cet article

commentaires

keisha 07/02/2012 18:35


Hum, je viens d'en emprunter trois tomes à la bibli, c'est sûr que cela se lit très (trop ) vite. Pas encore lu ce dernier opus. A une époque je les achetais et en ai une jolie collection.
Découverte dûe à une collègue parlant de bonne BD anti militariste. Ma foi...

Grand-Sachem-la-Brocante 07/02/2012 20:30



c'est vrai que c'est assez anti-militariste ..etonant pour un bd de chez Dupuis



d-ocre 25/01/2012 20:34


c'est vrai que çela fait un bon bout temps qu'il y a cette bande dessinée !

Grand-Sachem-la-Brocante 29/01/2012 16:06



la durée est parfois gage de qualité!



Red Neck 23/01/2012 12:00


Belle BD ! J'ai toujours aimé "Les Tuniques Bleues" mais pense que la guerre de sécession durait un peu trop longtemps au fil de cette série. Il est bon quand même de s'orienter de temps en temps
vers d'autres sujets de la même époque. Ca me fait quand même plaisir de voir que les titres ne comportent plus systématiquement une référence à la couleur bleue. D'abord, on ne reconnaissait
plus les épisodes au premier coup d'oeil. Ça n'aurait pas manquer de faire de la publicité  aux Schtroumphs. Allez ! Il faut que je me procure à mon tour cet ouvrage.

Grand-Sachem-la-Brocante 29/01/2012 16:04



Une guerre dure toujours un pei trop longtemps.



Présentation

  • : Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • : A travers des objets de peu de valeur chinés dans les brocantes et sur les vide-greniers, le Grand-Sachem-la-Brocante s'amuse à réveiller le souvenir des indiens de bandes dessinées et de cinéma qui peuplaient les grandes prairies imaginaires de son enfance
  • Contact

Recherche

jetez un oeil sur le défi à Grand-Sachem

challenge-red-power2.jpg

Archives

Les tribus alliées

 

a teppe

Teppee17, à travers ses collections, ses témoignages

nous amène à la rencontre des

indiens d'Amérique du Nord ou Natives Américans

 

 


Férocias le frère latino de Grand-Sachem
Qui accueille dans son blog
nos Frères du Sud

 

KitCarson.jpg

Dans la vraie vie Kit Carson a causé du tort aux indiens

Sur la Grande Toile, Kit2000 et Tatoopf

nous offrent le meilleur du western populaire

 

 

 

 

Fénimore rend homage à ces illustrateurs
qui ont fait le bonheur de Grand-sachem quand il était papoose.


folfaery.jpg

Folfaery lit des livres que Grand-Sachem
vous recommande


Catlin
Les Timbres de Krystel
Le Blog Vaillant-Pif de l'Apache