Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 06:02

nat geo Après plus d’un siècle de politique fédérale visant à déposséder les Amérindiens de leur territoire, les Lakota décident de mettre le passé douloureux de la colonisation de côté et de regarder de manière constructive vers l’avenir. Un vaste mouvement de récupération des terres se met en place. Et des projets économiquement viables, respectueux de l’écologie et de leur culture, luttant contre la pauvreté et le désoeuvrement, peuvent enfin voir le jour.


C'est ce que raconte les articles de ce n° de juillet 2088 du National Géographic France, notament à travers des rencontres avec des personalités au fort caractère 


  

 Russell Mrusselmeans.jpgeans est un représentant des Lakota-Oglala, amérindiens couramment et improprement dénommés Sioux. Il s'est également illustré en tant qu'acteur dans divers films ou séries : Le Dernier des Mohicans, Into the West…

S'appuyant sur tous les traités signés avec les USA que ces derniers n'ont jamais respectés, il revendique au nom de son peuple la propriété du Lakota, territoire situé dans le nord-ouest des États-Unis qui comprend notamment des régions du Nébraska, du Dakota du Sud, du Dakota du Nord, du Montana et du Wyoming.


En 1968, Means rejoint l'American Indian Movement et devient rapidement un de ses principaux leaders. En 1969, il se joint à un groupe de natifs pour occuper l'ile d'Alcatraz pour une durée de 19 mois[. Means est l'un des leaders de l'occupation par l'AIM du Mont Rushmore. En 1972, il participe à l'occupation par l'AIM du Bureau des Affaires Indiennes à Washington, D.C., et en 1973 il conduit l'occupation de Wounded Knee, qui devient la plus célèbre action du groupe. 

 

Le 20 décembre 2007 Means annonce avec un petit groupe de Sioux Lakota le retrait de tous les traités passés avec le gouvernement des États-Unis. Means et une délégation d'activistes déclare l'indépendance de la République Lakota, avec une souveraineté qui s'étend sur des milliers de kilomètres carrés au Dakota du Sud, Dakota du Nord, Nebraska, Wyoming et Montana. Le site internet de la République Lakota affirme que leur groupe est soutenu par ce qu'ils nomment les "conseils traditionnels des traités" de huit communautés.

 

 


bordeaux.jpgPour sa part, Rodney Bordeaux, chef de la communauté sioux de Rosebud, a déclaré qu'il ne souhaitait pas faire partie de la nouvelle nation. "Means et son groupe, qui se présentent comme la 'Lakota Freedom Delegation', n'ont jamais proposé officiellement leur projet à la communauté de Rosebud", a-t-il expliqué. "Notre opinion est qu'il faut respecter les traités, et c'est le message que nous rappelons constamment au Congrès. Nous souhaitons maintenir ces traités parce qu'ils sont à la base de nos relations avec le gouvernement fédéral." 


 

Henri Red Cloud  lui est le  descendant direct du célèbre chef Sioux « Red Cloud » (1822 – 1909). Il est né et a grandi dans la réserve de Pine Ridge dans le dakota du Sud, une des neuf réserves Lakota, où les conditions de vie sont extrêmement difficiles.

 

henry red cloud

Henri Red Cloud défend un projet ambitieux de réhabilitation de toutes les réserves « Lakota ».


Son peuple après plus d’un siècle de politique fédérale visant à déposséder les Amérindiens de leur territoire avait décidé de prendre son destin en main et d’entreprendre un vaste processus de retour à la  nature que ce soit avec l’habitat (en terre) ou l’énergie (éolienne).


«les Lakota ont décidé  de mettre le passé douloureux de la colonisation de côté et de regarder de manière constructive vers l’avenir. Un vaste mouvement de récupération des terres se met en place. Et des projets économiquement viables, respectueux de l’écologie et de leur culture, luttant contre la pauvreté et le désoeuvrement, peuvent enfin voir le jour.»



debraWhitePlume1.jpgDebra White Plume est membre de Owe Aku, une organisation Oglala Lakota du Dakota du Sud pour la revitalisation de la culture Lakota et pour les droits accordés par les Traités de Fort Laramie de 1851 et 1858.

En 2008 elle se battait contre la contamination des nappes aquifères par les exploitants de mines d'uranium; aujourd'hui elle se bat contre les pollutions causées par l'extraction des sables bitumineux et contre les oléoducs qui traversent la réserve. ( http://www.chrisp.lautre.net/wpblog/?p=416) .

 

 


Article complet disponible là : http://berkeley.academia.edu/SylvieBrieu/Papers/789844/Lakotas_Sioux_-_Sur_les_sentiers_de_la_liberte



 

 

Partager cet article

Repost 0
Grand-Sachem-la-Brocante - dans Périodiques
commenter cet article

commentaires

Folfaerie 08/02/2012 12:45


Que voilà un billet très intéressant, bon travail ! Cela faisait un bon moment que je ne suivais plus l'actualité de Russell Means, sa démarche est fort instructive, même si elle n'emporte
pas l'adhésion de tous (il a souvent été sujet à controverse et n'est pas spécialement estimé de tous, même au sein de l'AIM...). J'aime l'idée de ce retour à une vie plus proche de la
nature, la lutte de certaines tribus contre la dégradation de la nature est un des combats qui me passionne le plus. Merci pour ce bel article.

Grand-Sachem-la-Brocante 12/02/2012 08:33



Difficle de juger de notre place les meilleures façons de lutter



kit.2000 07/02/2012 22:07


Nous avons de la marge !!!

kit.2000 07/02/2012 08:59


J'ai Twitté cet excllent article !!! Bonne journée Grand Sachem.

Grand-Sachem-la-Brocante 07/02/2012 20:19



Merci! A nous deux arriverons nous a épuiser toutes les évocations du far-west dans l'imaginaire des petits occidentaux! 


Cest vrai que je suis assez content de cet article



Présentation

  • : Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • : A travers des objets de peu de valeur chinés dans les brocantes et sur les vide-greniers, le Grand-Sachem-la-Brocante s'amuse à réveiller le souvenir des indiens de bandes dessinées et de cinéma qui peuplaient les grandes prairies imaginaires de son enfance
  • Contact

Recherche

jetez un oeil sur le défi à Grand-Sachem

challenge-red-power2.jpg

Archives

Les tribus alliées

 

a teppe

Teppee17, à travers ses collections, ses témoignages

nous amène à la rencontre des

indiens d'Amérique du Nord ou Natives Américans

 

 


Férocias le frère latino de Grand-Sachem
Qui accueille dans son blog
nos Frères du Sud

 

KitCarson.jpg

Dans la vraie vie Kit Carson a causé du tort aux indiens

Sur la Grande Toile, Kit2000 et Tatoopf

nous offrent le meilleur du western populaire

 

 

 

 

Fénimore rend homage à ces illustrateurs
qui ont fait le bonheur de Grand-sachem quand il était papoose.


folfaery.jpg

Folfaery lit des livres que Grand-Sachem
vous recommande


Catlin
Les Timbres de Krystel
Le Blog Vaillant-Pif de l'Apache