Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 06:28

Dernierement Grand-Sachem-la-Brocante vous exposait une très belle couverture du magazine "Science & Vie" consacrée à la découverte de l'Amérique. Cette couverture signée Copik est magnifique et pleine d'évocation. Eh bien figurez vous la surprise  et le plaisir pour Grand Sachem en  recevant un signal de fumée électronique de Copik lui même qui envoya à Grand-Sachem-la-Brocante une copie de la version de départ de cette couverture!

 

1-Original.jpg


 
Copik a débuté sa carrière dans les années 1970 sous le pseudonyme d' I.D.COOP. Il se consacrait essentiellement au dessin de presse: Libération, Antirouille,etc...
Au début des années 1980,changement de vie et de style et nouveau pseudo: COPIK BUNTZ. La production s'oriente vers les affiches spectacles( début du Printemps de Bourges et autres), l'illustration publicitaire, les couverture de presse, les pochettes de disques, les boîtes de jeux.
De la fin des années 1980 début 90, passage au pseudo COPIK lié une fois de plus à un changement de vie, mais Copik continue et approfondit son style d'illustration "réaliste".

Au milieu des années 90 nouveau changement brutal d'existence pour cet artiste: fin de l'illustration et début d'une vie errante. Séjour en Inde jusqu'en 2005 et depuis la Thailande. Copik a troqué ses pinceaux pour un appareil photo, un ordinateur portable et une guitare électrique pour le blues ... Il méne un existence plutôt sereine dans les montagnes au bord de la jungle...

Encore merci à Copik d'avoir réagit aussi aimablement aux fredaines de Grand-Sachem-la-Brocante comme l'ont également fait d'autres artistes évoqués par Grand-Sachem et de passage sur ce blog:  Xavier DUVET,   Kensington,   Marion Tea Givelet Bodoy - 

Partager cet article

Repost 0
Grand-Sachem-la-Brocante - dans Cartes postales & photos
commenter cet article

commentaires

l'irlandaise 05/09/2010 18:36


passionnant, comme d'habitude. Je n'ai pas pu me rendre à la braderie de lille, mais j'ai pensé à toi à cette occasion et je viens de dire un peit bonsoir et savourer ces précieux et rares
documents sur les indiens !


Grand-Sachem-la-Brocante 06/09/2010 21:33



Merci pour ces compliments!


Lille est bien loin du tipi de Grand-Sachem qui a fait au vide-grenier de Plaisance du Touch près de Toulouse quelques achats modestes (deux beaux livres quand même mais quand les lire?)



cricket1513 04/09/2010 12:28


ah bon et bien tant pis !! ;)
lollll
que de commentaires ! lolllll ;)


cricket1513 03/09/2010 20:48


dernier lien sur le mm thème pour finir :
http://www.vivelaterre.com/indibio/biographie-2/biblio/
bonne soirée
j'arrête là :)
chirstelle


Grand-Sachem-la-Brocante 03/09/2010 21:02



Je ne savais pas qu'elle avait autant écrit!



cricket1513 03/09/2010 20:38


RESUME DE CET AUTRE LIVRE ICI :

Après des années passées auprès des Ashaninkas, dans la forêt péruvienne, Jéromine Pasteur a dû les quitter en 1989 : le Pérou vacillait sous le coup de la guerre civile, les Indiens étaient
décimés, torturés ou forcés à prendre les armes. En 1994, Jéromine est repartie. Aujourd’hui, elle retrace dans ce roman-vérité le destin de ce pays qu’elle aime, qui vit dans la peur et le chaos,
mais qui veut retrouver l’espoir. Notomi, jeune Indien Ashaninka, et sa petite soeur Orianiki fuient leur village anéanti par la barbarie. Hors du paradis de la Selva, la tourmente. Les paysans
pour survivre cultivent la coca et subissent la loi des narco-trafiquants ; les sacrifices humains perpétrés au nom de la révolution par le Sentier Lumineux se comptent par milliers ; l’armée venge
ses morts : tout le Pérou chancelle. C’est « la sale guerre ». De la Selva à la sierra, des bords du fleuve Ené aux contreforts des Andes, des cabanes de colons jusqu’à Lima – où survit, encerclé
par la misère, un tiers du peuple péruvien -, les deux enfants découvrent leur pays. Un pays violenté où ils croiseront des hommes avilis à jamais, d’autres enfants qui n’ont pu être nourris que de
haine, et des êtres lumineux qui tentent encore d’exister et d’aimer. Notomi et Orianiki ne courberont pas la tête, ils portent en eux toute la mémoire de leur peuple et l’univers de la forêt. Ils
sont Ashaninkas – celui qui est homme.


cricket1513 03/09/2010 20:36


un autre livre que je n'ai pas lu que je vois sur cette page "ashaninca" toujours jéromine pasteur
http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.vivelaterre.com/indibio/wp-content/uploads/2010/01/livre_surlesrives.jpg&imgrefurl=http://www.vivelaterre.com/indibio/biographie-2/biblio/&usg=__ZALfc1pgCXY8GckFOwzz51v7gjQ=&h=240&w=240&sz=13&hl=fr&start=10&zoom=0&um=1&itbs=1&tbnid=I1bGJpOGCap-XM:&tbnh=110&tbnw=110&prev=/images%3Fq%3Dchaveta%2Bl%2527arche%2Bd%2527or%2Bdes%2Bincas%2B(derri%25C3%25A8re%2Blivre)%26um%3D1%26hl%3Dfr%26rlz%3D1G1GGLQ_FRFR354%26tbs%3Disch:1


Présentation

  • : Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • : A travers des objets de peu de valeur chinés dans les brocantes et sur les vide-greniers, le Grand-Sachem-la-Brocante s'amuse à réveiller le souvenir des indiens de bandes dessinées et de cinéma qui peuplaient les grandes prairies imaginaires de son enfance
  • Contact

Recherche

jetez un oeil sur le défi à Grand-Sachem

challenge-red-power2.jpg

Archives

Les tribus alliées

 

a teppe

Teppee17, à travers ses collections, ses témoignages

nous amène à la rencontre des

indiens d'Amérique du Nord ou Natives Américans

 

 


Férocias le frère latino de Grand-Sachem
Qui accueille dans son blog
nos Frères du Sud

 

KitCarson.jpg

Dans la vraie vie Kit Carson a causé du tort aux indiens

Sur la Grande Toile, Kit2000 et Tatoopf

nous offrent le meilleur du western populaire

 

 

 

 

Fénimore rend homage à ces illustrateurs
qui ont fait le bonheur de Grand-sachem quand il était papoose.


folfaery.jpg

Folfaery lit des livres que Grand-Sachem
vous recommande


Catlin
Les Timbres de Krystel
Le Blog Vaillant-Pif de l'Apache