Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 06:46

thomas
Grand-Sachem-la-Brocante s'est offert pour à peine un €uro une cassette VHS au marché aux puces de Pamiers en Ariège. En France, ce film a pour titre "Phoenix Arizona", ce qui ne signifie pas grand chose; en V.O. ce film avait pour titre "Signaux de Fumée" ce qui est plus parlant.

Phoenix Arizona constitue, dans l'histoire du cinéma américain une date importante sinon essentielle. Il s'agit, de fait, du premier film réalisé, produit, écrit et interprété par des indiens. Voici ce qu'on en dit sur la grande toile:

C'est un beau film au scénario original. Un jeune indien part rechercher l’urne funéraire de son père en compagnie d’un ami parfois encombrant. Il éprouve de la haine envers son père alcoolique qui a abandonné sa famille. Il fait un véritable parcours initiatique qui lui permet de retrouver une certaine sérénité et de pardonner.

On est touché par l’histoire des ces deux garçons indiens, presque frères, mais de caractères si opposés : si l’un est taciturne, réaliste, viril et réfléchi, l’autre est un moulin à paroles, mystique, efféminé et inconséquent. Mais tous deux ont une candeur d’âme, une innocence qui les rend très attachants. La force de ce film tient dans la puissance des deux personnages principaux. Les poncifs hélas habituels (misère, alcool et racisme) ne sont ici que sous-jacents, en toile de fond.Les personnages sont des hommes et des femmes d'aujourd'hui et n'essaient pas de rejouer "danse avec les loups" mais pourtant leur "indianité" est forte."

 Le réalisateur, Chris Eyre, jeune Indien issu des tribus Cheyenne Arapaho, est un membre actif de la " Native American Producers Alliance", une organisation nationale à but non lucratif qui réunit des Indiens travaillant dans le cinéma ou la vidéo comme producteurs, scénaristes et réalisateurs.

Le film se termine sur ces paroles qui toucheront sans doute beaucoup des lecteurs de ce blog, car au delà des cultures, au delà des générations, sans doute au delà des époques ces quelques mots évoquent pour beaucoup notre difficulté à vivre:

Comment pouvons-nous pardonner à nos pères ? Peut-être en songe... Pardonnons-nous à nos pères de nous avoir laissés, lorsque nous étions enfants, pour trop longtemps, ou pour toujours? Pardonnons-nous à nos pères de nous avoir effrayés par des colères inattendues ou l'absence de colère? Pardonnons-nous à nos pères d'avoir épousé nos mères, ou de ne pas l'avoir fait? D'avoir divorcé ou non. Et leur pardonnerons-nous jamais pour leur excès de chaleur ou d'indifférence? Pardonnons-nous à nos pères à leur âge, au nôtre, ou à l'heure de leur mort? Leur faisons-nous l'aveu de ce pardon ou le taisons-nous? Et si nous pardonnons à nos pères, que reste-t-il?

Partager cet article

Repost 0
Grand-Sachem-la-Brocante - dans cd dvd vidéo disques
commenter cet article

commentaires

Red Neck 30/10/2011 20:19



Ca tombe sous le sens...Merci !



Red Neck 30/10/2011 20:00



Bonjour, Une simple question : Pourquoi est-il mit "factice" sur le dos du boîtier du VHS ?



Grand-Sachem-la-Brocante 30/10/2011 20:06



Coup de bol: j'ai gardé la K7.  Il s'agit d'une K7 destinée aux vidéo-clubs. l'exploitant devait sans doute indiquer cette mention pour que les indélicats ne volent pas le boitier sur les
étagères. On a aussi parfois indiqué : "les boitiers sont vides". 



d-ocre 30/10/2011 09:18



ce film me dit quelquechose mais je ne pense pas l'avoir vu .



Grand-sachem-la-Brocante 04/03/2010 18:47


merci Edith pour ce commentaire, et pour le coffret de dvd, j'espère qu'une bonne ame te lira notamment à l'approche de la fête de pères!


Rémy Edith 04/03/2010 07:11


oui, c'est un tres bon film,réalisé avec l aide de Robert redford à Sundance,celui ci fait beaucoup pour les Amerindiens,surtout pour la realisation des films.Quand a le serie sur ARTE vous pouvez
commander " Terres Indiennes realisé par Chris Eyre"29,99euros sur Amazon, quatre siecles d'histoire des Etats-Unis racontés par les Amerindiens
Amicalement edith


Présentation

  • : Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • : A travers des objets de peu de valeur chinés dans les brocantes et sur les vide-greniers, le Grand-Sachem-la-Brocante s'amuse à réveiller le souvenir des indiens de bandes dessinées et de cinéma qui peuplaient les grandes prairies imaginaires de son enfance
  • Contact

Recherche

jetez un oeil sur le défi à Grand-Sachem

challenge-red-power2.jpg

Archives

Les tribus alliées

 

a teppe

Teppee17, à travers ses collections, ses témoignages

nous amène à la rencontre des

indiens d'Amérique du Nord ou Natives Américans

 

 


Férocias le frère latino de Grand-Sachem
Qui accueille dans son blog
nos Frères du Sud

 

KitCarson.jpg

Dans la vraie vie Kit Carson a causé du tort aux indiens

Sur la Grande Toile, Kit2000 et Tatoopf

nous offrent le meilleur du western populaire

 

 

 

 

Fénimore rend homage à ces illustrateurs
qui ont fait le bonheur de Grand-sachem quand il était papoose.


folfaery.jpg

Folfaery lit des livres que Grand-Sachem
vous recommande


Catlin
Les Timbres de Krystel
Le Blog Vaillant-Pif de l'Apache