Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 12:47
Hènième-brave-plastique

Qu'est-ce-que Grand-Sachem-la-Brocante peut bien trouver à dire sur ce brave du clan des "figurines plastiques" rencontré dans un vide-grenier quelconque maintes fois arpenté ces dernières années?
Pas de marque particulière gravée sous le socle, pas d'identification possible, pas d'attitude particulière...

~~


Alors, Grand-Sachem-la-Brocante, jamais en manque d'inspiration, va vous parler de cet objet fermement brandit par ce brave: le tomahawk ou hache de guerre


Le terme tomahawk est un dérivé du mot algonquin tamahak (Du powhatan via l’anglais. (1707) tomahauk. Du proto-algonquin temaHikani, composé de temaH- « couper » et du suffixe -kani « instrument pour », soit «instrument pour couper ), c'est rapidement devenu le nom commun de divers types de haches utilisées par les autochtones, par les trappeurs et les coureurs des bois.
Peu après l'arrivée des Européens, le tomahawk à tête de pierre cède la place aux haches offertes par les marchands.
Celles-ci pouvaient aussi être en fer, en laiton, en bronze voire en cuivre. Utilisé pour travailler le bois, le tomahawk était aussi une arme de guerre.
Le manche était décoré de motifs gravés et parfois de plumes, de fourrure, de perles et de rubans.
La tête était souvent élaborée et comprenait parfois un fourneau de pipe. Les tomahawks pouvaient aussi symboliser le rang de leurs propriétaires.
Les Français et les Britanniques offraient des tomahawks richement décorés aux meilleurs guerriers.

Le tomahawk est à l'origine d'une belle expression française: "Enterrer la hache de guerre" (Faire la paix).

Cette expression prend ses origines chez les indiens d'amérique. A l'époque, ils avaient pour coutume d'enterrer leurs armes constituées essentiellement de haches pour symboliser la fin des rivalités et de la guerre.
Elle est utilisée pour dire que l'on fait la paix.

~~

Expression que Grand-Sachem n'hésite pas dans un grand élan d'éducation populaire à associer à une autre expression ; "Fumer le calumet de la paix" (Se réconcilier).
Expression française qui puise ses origines dans une tradition indienne où le calumet, chez les indiens d’Amérique du Nord, était proposé aux adversaires lors d’un accord conclu entre eux.
Le partage de ce calumet que les hôtes et convives se passaient servait de symbole pour dire que tous partageaient la même activité et donc qu’il existait un accord entre eux.

~~

En attendant admirez ce brave en plastique et n'hésitez à transmettre à Grand-Sachem les informations que vous auriez à son sujet!

Partager cet article

Repost 0
Grand-Sachem-la-Brocante - dans figurines
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • : A travers des objets de peu de valeur chinés dans les brocantes et sur les vide-greniers, le Grand-Sachem-la-Brocante s'amuse à réveiller le souvenir des indiens de bandes dessinées et de cinéma qui peuplaient les grandes prairies imaginaires de son enfance
  • Contact

Recherche

jetez un oeil sur le défi à Grand-Sachem

challenge-red-power2.jpg

Archives

Les tribus alliées

 

a teppe

Teppee17, à travers ses collections, ses témoignages

nous amène à la rencontre des

indiens d'Amérique du Nord ou Natives Américans

 

 


Férocias le frère latino de Grand-Sachem
Qui accueille dans son blog
nos Frères du Sud

 

KitCarson.jpg

Dans la vraie vie Kit Carson a causé du tort aux indiens

Sur la Grande Toile, Kit2000 et Tatoopf

nous offrent le meilleur du western populaire

 

 

 

 

Fénimore rend homage à ces illustrateurs
qui ont fait le bonheur de Grand-sachem quand il était papoose.


folfaery.jpg

Folfaery lit des livres que Grand-Sachem
vous recommande


Catlin
Les Timbres de Krystel
Le Blog Vaillant-Pif de l'Apache