Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2013 6 24 /08 /août /2013 14:06
Sachem vinylophile

Grand-Sachem-la-Brocante a été fort amusé de l’étonnement d’un bambin d’une dizaine d’années qui se demandait à quoi pouvaient bien servir ces grandes rondelles noires qu’il voyait étalées au détour d’un vide grenier !

.

Grand-Sachem toujours prêt à participer à l’éducation populaire d’une génération qui ne sait déjà plus ce que c’est qu’un CD ou un DVD, Grand-Sachem donc, profite des trouvailles de son frère Bob-Penard pour rédiger un article sur la vinylophilie, collectionnite qui peut toucher de nombreuses générations.

.

Un disque microsillon, appelé aussi disque vinyle ou encore disque noir, est un support d'enregistrement sonore. C'est un disque en vinyle, un matériau synthétique pressé à chaud et qui devient dur et cassant une fois refroidi. Chaque face est parcourue par un sillon microscopique en spirale dont le début est en règle générale à l'extérieur et la fin vers le centre du disque

.

Le disque vinyle est généralement de couleur noire, mais peut être de n'importe quelle couleur, opaque ou transparent. Certains disques possèdent même une image incorporée sur l'une et/ou l'autre des deux faces : il s'agit de picture-discs.

.

Un disque microsillon comporte seulement deux sillons (un par face) gravés en spirale et dont la longueur définit la durée du temps d'écoute. Il est destiné à être lu sur une platine tourne-disque ou un électrophone.

.

Le disque vinyle se range dans une pochette de papier ou de carton pouvant être très artistique ou très documentée, ce qui en accroit le charme

.

Dans les années 1960 et 1970, ils étaient la plupart du temps distribués par des magasins spécialisés tenus par des disquaires qui ont aujourd'hui quasiment disparus.

.

.

Aujourd'hui les disques vinyles font encore les beaux jours de collectionneurs, d'audiophiles spécialisés ou simplement d'amateurs de grandes pochettes en carton, ou de l'objet en lui-même. Le marché du vinyle est très actif que ce soit sur internet, dans les vides greniers, dans les « conventions » spécialisées et même dans les ventes aux enchères pour les pièces les plus rares.

.

Toutefois que le jeune lecteur ne pense pas qu’il puisse s’acheter le dernier smartphone en refourgant le carton de vinyles que son père a rangé au fond du placard. Seuls des disques uniques atteignent des sommes astronomiques comme par exemple le premier disque enregistré par les Beatles et pressé en un seul exemplaire appartenant actuellement à Paul Mc Cartney .

.

Ensuite des pressages originaux d’artistes mythiques ou d’artistes ayant comptés à une époque ou à un endroit bien précis peuvent atteindre des sommes rondelettes à condition d’être en excellent état (disque et pochette).

.

Par contre le commun des best-of et autres compils, les pressages français des artistes internationaux, les stars du top cinquante français et autres « sardouilles » comme disent les collectionneurs, se vendent entre 1 et 3 € et encore à condition de trouver l’acheteur !

.

En réalité, comme pour beaucoup de collections, ça s’achète cher et ça ne se revend rien du tout !

.

Donc le conseil de Grand-Sachem qui se prend parfois à jouer les sages, aux jeunes braves : « Comme Bob Penard, admire les pochettes, découvre la musique sur ton vieux phono, ne cherche rien de plus et tu passeras une chouette soirée. »

.

Hugh !

.

.

Sioux city junction (prod. Sam Bernett / Marc Ecclesfield).

Partager cet article

Repost 0
Grand-Sachem-la-Brocante
commenter cet article

commentaires

magnetix 19/08/2014 14:49

This was an entirely different concept for a lot of people. Some did not approve of it and found it so irritating too. But to me it was ok. It was worth a bold try and I respect it in that manner too. I do like to honor variety attempts.

kit2000carson 24/08/2013 14:55

Te voila vinylophilisé, le vinyl revient au gout du jour. La qualité du son par vinyl est appréciée par les oreilles musicales, mon fils achète des vinyls justement pour ça. Très belle pochette ton Sioux city junction.

Grand-Sachem 27/08/2013 20:38

Une pochette de disque par Giraud! ça doit valoir le coup! T'es sur qu'il n'y a pas un indien dans un coin!

bob penard 27/08/2013 19:35

Oui, c'est le cas d'un 33t que j'ai mis longtemps à trouver à un prix abordable : " 7 colts pour Schmoll " (le fameux animateur de la dernière séance). Il est entièrement illustré par Jean Giraud et il est très beau et drôle. Il est malheureusement hors de notre thème puisqu'on y parle que de garçons vachers, avec des sacrées tronches quand même..!

Grand-Sachem 26/08/2013 18:50

Pas de nostalgie pour moi! Dans les années 70/80 les disques étaient souvent de mauvaise qualité et se mettaient à faire des bruits parasites dès la troisième ou quatrième lecture! Par contre je regrette les grandes pochettes qui pouvaient être parfois aussi "mythiques" que l'album lui même!

Présentation

  • : Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • : A travers des objets de peu de valeur chinés dans les brocantes et sur les vide-greniers, le Grand-Sachem-la-Brocante s'amuse à réveiller le souvenir des indiens de bandes dessinées et de cinéma qui peuplaient les grandes prairies imaginaires de son enfance
  • Contact

Recherche

jetez un oeil sur le défi à Grand-Sachem

challenge-red-power2.jpg

Archives

Les tribus alliées

 

a teppe

Teppee17, à travers ses collections, ses témoignages

nous amène à la rencontre des

indiens d'Amérique du Nord ou Natives Américans

 

 


Férocias le frère latino de Grand-Sachem
Qui accueille dans son blog
nos Frères du Sud

 

KitCarson.jpg

Dans la vraie vie Kit Carson a causé du tort aux indiens

Sur la Grande Toile, Kit2000 et Tatoopf

nous offrent le meilleur du western populaire

 

 

 

 

Fénimore rend homage à ces illustrateurs
qui ont fait le bonheur de Grand-sachem quand il était papoose.


folfaery.jpg

Folfaery lit des livres que Grand-Sachem
vous recommande


Catlin
Les Timbres de Krystel
Le Blog Vaillant-Pif de l'Apache