Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 novembre 2014 6 08 /11 /novembre /2014 14:15
indian wranglers

indian wranglers

Grand-Sachem-la-Brocante remercie beaucoup sa soeur de blog Kristelphil de lui avoir fait parvenir cette belle carte postale nous présentant deux braves posant pour le photographe Franck B. Fiske en 1910.

La légende de cette carte est "Indian Wranglers"; Quand on demande à internet de traduire "wrangler" de l'anglais au français la réponse est "cow-boy". C'est cocasse qu'en français la traduction d'un mot anglais soit un autre mot anglais !

Je suis surpris que ce mot ne soit pas très populaire, il aurait très bien pu être le titre d'une série western en bd ou à la TV!

En tout cas pour Grand-Sachem ce mot évoque plûtot une marque les jeans Wrangler qui ont été popularisés, associés à l'image du rodéo, par la firme Blue Bell dans le milieu des années 1940.

Repost 0
Grand-Sachem-la-Brocante - dans Cartes postales & photos
commenter cet article
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 12:28
L’amour est dans la grande-prairie, avec le chaman Joseph Nicholas

Grand-Sachem-la-Brocante s’est rendu ce week-end à Mirepoix, charmante citée de l’Ariège où les collectionneurs du département dressent leurs tipis deux fois par an pour des échanges amicaux bien que pécuniaires.

Grand-Sachem y a fait connaissance, à travers cette carte pour le pony-express, de Joseph Nicholas, ordonnateur de cette cérémonie de mariage à la tribu Abnaki

La scène se passe dans la Réserve des Passamaquoddy, à 90 km de Sreuben. Le brave qui tient le tambour est Joseph Nicholas, porte-parole de la Nation Passamaquoddie.

Il est sage, plein d'esprit et très amical. Il parle parfaitement la langue des visages-pâles mais aussi le langage des anciens Passamaquoddies.

Il reste de cette ancienne grande nation indienne environ 2000 personnes..

Grand-Sachem apprécie rendre visite à ce peuple. Ils sont fiers et dignes et respectueux, et ils travaillent dur pour améliorer leurs conditions de vie et de créer des opportunités pour leurs enfants.

Le développement de projets touristiques a permis aus Abénakiis du Canada, peuple auquel se fédèrent les Passamaquodys, de développer une économie moderne, tout en préservant leur culture et traditions.


Ils s'appellent eux-mêmes "skijin" et "Abnaki» signifie «peuple de l'aube".

Non pas qu’ils se lèvent particulièrement tôt mais parce qu’ils étaient implantés à l’est des autres tribus.

L’amour est dans la grande-prairie, avec le chaman Joseph Nicholas
Repost 0
Grand-Sachem-la-Brocante - dans Cartes postales & photos
commenter cet article
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 06:47

canoe.jpg

Les figures emblématiques de l'Amérique restent le trappeur, le coureur des bois, le chercheur d'or. En colonisant les terres inconnues de l’Ouest, les Etats-Unis commencent une conquête territoriale décisive pour leur histoire. C’est en 1804 que cette conquête va démarrer avec l’exploration des terres vierges qui s’étendent à l’ouest du Mississippi.
Il ne faut pas confondre la conquête de l’Ouest qui s’achève en 1860 et la colonisation du Far West qui démarre après la guerre de Sécession en 1865.
En effet, lors de la conquête de l’Ouest, les pionniers vivent en relative harmonie avec les Indiens.
Les figures emblématiques de l'Amérique de cette époque restent le trappeur, le coureur des bois, le chercheur d'or, ...le visage pâle sur ce dessin en semble une synthèse.
Indiens, trappeurs, chercheurs d'or et premiers colons se sont tous pliés à la dure loi de cet immense territoire. Face à un climat rude, des espaces immenses où il semblait y avoir de la place pour tous, l'entraide était une sorte d'investissement pour le futur.

 

Que ceux qui veulent connaître l'auteur de ce beau dessin aillent là :

http://grand-sachem-la-brocante.over-blog.com/article-les-gros-ours-65488789.html

 

Que ceux qui pensent que la construction d'un canoë est l'affaire de quelques minutes, aillent sur ce site pasionnant : http://www.rivieres.info/antho/ecorce.htm

Repost 0
Grand-Sachem-la-Brocante - dans Cartes postales & photos
commenter cet article
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 06:00

Un été Grand-Sachem-la-Brocante a visité le musée du nouveau monde à La Rochelle . Il a fait provision de cartes postales afin d'assurer de quoi rédiger des articles durant les longues soirées d'hiver, quand les vides greniers se feront rares.

Vous dites à Grand-Sachem qu'il triche car ces cartes postales ne viennent pas d'une brocante ou d'un marché aux puces! Et bien oui, mais s'il ne vous l'avait pas dit vous n'en sauriez rien!


Cette photos de
E.S. CURTISreprésente un groupe de guerriers "Brulés"

Les Brûlés sont une des principales tribus sioux lakota (teton). Ils s'appellent eux-mêmes Sicangu (Cuisses Brûlées).
Les Brûlés vivent actuellement pour la plupart dans les réserves de Rosebud et Lower Brule (Dakota du Sud). Ils se sont reconvertis dans les jeux de hasard (Lower Brule Sioux Tribe Golden Buffalo Casino), l'agro-alimentaire (le premier producteur de pop-corn du pays est le Lower Brule Farm Corp.) et le tourisme.
Ce texte provient de «
http://fr.wikipedia.org/wiki/Br%C3%BBl%C3%A9s ».

Ce petit groupe perdu au milieu de nulle part est bien étonnant ! non? 

Repost 0
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 07:00

Grand-Sachem-la-Brocante poursuit l'exploitation de son gisement de cartes postales acquises cet été.

Les Skokomish, tribu d'amérindiens de l'ouest de l'état de Washington sont aussi connus sous le nom de Twana.La tribu vit le long du Hood Canal. Les twana etaient des chasseurs, pêcheurs, cueilleurs qui pratiquaient le nomadisme en été. Comme beaucoup de peuples du Nord-ouest d'Amérique, leur survie dépendait surtout de la pêche.

Le cèdre est très important pour les Skokomish de l'Etat de Washington car il a été choisi pour servir de guide à l'être humain. Si des efforts légaux, dont le traité «Pointi-No-Point » de 1855, ont été menés afin de protéger cet arbre, des sites sacrés sont encore menacés et la disparition lente du cèdre affecte l'éducation traditionnelle des nouvelles générations.

Grand-Sachem est très honoré de recevoir une fille de chef de cette vénérable tribu au sein de son clan et il espère qu'elle trouvera rapidement un brave qui saura lui plaire! Grand-Sachem plantera un cèdre le jour de leur mariage!



Repost 0
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 06:00

cp puzzleYsador, la jolie petite papoose du clan des Tumadors, illustre cette "Carte Postale Puzzle" trouvée sur un petit stand sympathique du vide-grenier du village de Tourtrol (09).

 

Le principe de la Carte-Puzzle est simple: tu écris ton message au dos de la carte et tu signes. Ensuite tu sépares tous les morceaux du puzzle avant de les glisser dans une enveloppe adressée à son destinataire. Il devra reconstituer le puzzle pour déchiffrer ton message.

On peut même imaginer que tu fasses partir une pièce du puzzle chaque jour pour créer le suspense; ou bien envoyer une pièce du puzzle à des personnes différentes pour les inviter à se rencontrer pour reconstituer ton message!

Grand-Sachem devrait préférer les bons vieux signaux de fumée mais aujourd'hui il faut bien dire qu'il pratique le plus souvent les signaux électroniques sur la grande-toile.

Repost 0
Grand-Sachem-la-Brocante - dans Cartes postales & photos
commenter cet article
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 06:56

tatoo.jpgGrand-Sachem a vu au musée du nouveau monde à la Rochelle deux dessins anonymes du 18ème siècle représentant un couple de  Mohawk. Malheureusement seul le guerrier de dos était disponible en carte postale.

 

Les Mohawks étaient les plus nombreux et les plus actifs de la Ligue Iroquoise. Ils sont demeurés les plus fidèles alliés des Anglais. La plupart vivent actuellement au Québec et en Ontario. Depuis la fin du XIXè siècle, ils se sont fait connaître comme de remarquables constructeurs de ponts et de gratte-ciel.

Le nom "Mohawk" est un mot algonquin signifiant "mangeurs d’hommes", une réputation que les Mohawks justifiaient largement. (source)

 

Ce qui a marqué le peintre anglais de l'époque semble être la longue tresse et les tatouages 

 

Grand-sachem est désolé de ne pas avoir pu amener aussi une reproduction de la squaw de ce brave mohawk, espérons qu'il trouvera tout de même une compagne au sein de la tribu la-Brocante

Hugh!

Repost 0
Grand-Sachem-la-Brocante - dans Cartes postales & photos
commenter cet article
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 07:00

Grand-Sachem-la-Brocante est toujours heureux d'accueillir une squaw dans sa tribu!

Cette jeune fille sioux photographiée en 1907 par Edward S. Curtis porte sa plus belle tenue. Grand-Sachem-la Brocante aimerait bien trouver un jour un wampum aussi beau que le sien .

Le wampum est constitué de perles faites le plus souvent de coquillages, enfilées sur des filaments végétaux ou animaux . Avec les premiers échanges avec les blancs, l'approvsionnement en perle s'est diversifié.

Les wampum avaient une très grande valeur et servaient de moyen d'échange à certains Indiens d'Amérique du Nord. Dans la région du nord-est des États-Unis, les Anglais appelaient ces chapelets des wampum ou wampumpeag (d'après une langue algonkin de l'est, le mot wampumpeag signifie littéralement « colliers de blancs »).
Les Indiens utilisaient les wampum pour la décoration et pour les échanges cérémoniels. Comme la monnaie européenne était rare en Amérique au tout début du XVIIe siècle, les colliers de wampum firent office d'argent entre les Blancs et les Indiens dans tout l'est des États-Unis ; ils servaient encore de monnaie d'échange au début du XVIIIe siècle.
Les machines commencèrent à produire des wampum en masse et une inflation s'ensuivit. À partir de 1850 et pendant tout le XIXe siècle, les wampum furent surtout utilisés sous forme de ceintures lors des échanges cérémoniels.(...)

Il est probable que le wampum de cette jeune fille, en 1907, soit d'origine industrielle mais il devait avoir une grande importance pour elle. Peut-être que cette photo a été prise à l'occasion d'une cérémonie, probablement son mariage même si elle ne semble pas très heureuse sur le photo (à cette époque les temps de pose étaient longs et la photographie était encore chère, on ne mitraillait pas comme aujourd'hui!)

Repost 0
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 06:34

expo.jpgLors de sa dernière visite au "Musée du nouveau monde" à La Rochelle Grand-Sachem-la-Brocante a découvert cette oeuvre de ORLAN
 
Orlan est une artiste plasticienne française née le 30 mai 1947 à Saint-Étienne, qui vit et travaille entre Paris, New York et Los Angeles. L'artiste a choisi d'écrire son pseudonyme en lettres capitales : ORLAN.

 

C'est une des artistes françaises de l'art corporel les plus connues du grand public en France et à l'étranger. Son œuvre se situe dans divers contextes provocateurs, légitimée par son engagement personnel. Son vrai nom est Paulette Du Brouet.

 

Dans son travail de la fin des années 1990 et du début des années 2000, dominent les Self-Hybridations: l'artiste, par le biais de la photographie numérique et des logiciels de retouches infographiques, hybride des visages de cultures différentes (amérindiens, pré-colombiens, africains).

 

À l'aide de procédés informatiques, Orlan transforme son image de façon à se rapprocher des traditions culturelles pré-colombiennes (comme la déformation du crâne des Mayas), africaines et amérindiennes. Ce travail est dans la continuité de ses œuvres précédentes où elle dénonçait les pressions sociales que notre société inflige au corps et à l'apparence.

 

Sur cette carte postale provenant du Musée du nouveau monde à La Rochelle, on a une reproduction de "Refiguration Self-hybridation, série indienne-américaine n°17" que le musée a acheté pour ses collections permanentes. Il s'agit d'un portrait peint de Pa-ris-ka-roo-pa, deux corbeaux, un chef de bande, avec un portrait photographique d’ORLAN en 2005. Les Self-Hybridations Indienne-américaines créées par Orlan témoignent d’une hybridation des sexes, des cultures, des époques, des pratiques artistiques et donnent à sa démarche une dimension fortement politique, féministe et ouverte au monde.

 


Ces images sont conçues d’après le travail d’un peintre américain, George Catlin. Avant l’invention de la photographie, Catlin a peint un grand nombre de chefs de tribus indiennes, élaborant ainsi un travail d’archive dans les années 1830. Dans cette série de photographies, Orlan a pris la même pose que celle des portraits de Catlin, elle a ensuite hybridé les deux photographies à l’aide d’un logiciel de morphing, tout en gardant la texture de la peinture. C’est un métissage entre deux civilisations et une hybridation entre deux pratiques artistiques: photographie numérique et peinture.

 

L’oeuvre d’Orlan transgresse les frontières de l’identité, des époques et des cultures pour matérialiser différents codes de la beauté : elle s’identifie à la monstruosité même du visage-mutant, oscillant entre défiguration et refiguration.

 

L'oeuvre de Grand-Sachem-la-Brocante transgresse les frontières de l'identité, des époques et des cultures pour matérialiser les différentes voies de ses hobies: il s'identifie à la bonhomie même de son avatar, oscillant entre dérision et réflexion.

Repost 0
Grand-Sachem-la-Brocante - dans Cartes postales & photos
commenter cet article
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 06:29

russel.jpg

Grand-Sachem-la-Brocante  se sentait bien seul ce dimanche matin et son moral était bien bas! Heureusement un petit tour sur la grande toile lui permit de se rendre compte qu'il y avait trois vide-greniers tout près de son tipi!

Ni une, ni deux Grand-Sachem, aidé de ses 90 chevaux aux chevrons s'engagea sur les sentiers de la chine. Il ne trouva pas grand-chose mais à chacune de ses étapes Grand-Sachem eut l'occasion de rencontrer quelques connaissances, d'échanger quelques mots et de retrouver l'envie de partager avec toi, ô lecteur fidèle, ce que lui apprennent les indianeries glânées ça et là.

 

C'est donc grâce à cette reproduction d'une peinture de 1905 que Grand-Sachem-la-Brocante apprit qui fut Charles Marion Russell.

Charles Marion Russell (1864 à Oak Hill, Missouri - 1926) est un des plus grands peintres de l'ouest américain. Russell a peint plus de 2000 tableaux représentant les cow-boys, les Indiens et les paysages du Far West de la fin du XIXe siècle.

Refusant un avenir tout tracé par ses parents, il choisit de vivre dans le far-west, de gagner sa vie en gardant les troupeaux tout en peignant des scènes dignes des grandes mises en scène d'Ollywood. Peintures qu'il cédait pour quelques dollars à ses amis cow-boys ou ranchers.

Il vécu aussi parmi les Indiens de la réserve d’Alberta au Canada. Il vivait sous la tente, apprenait leur langue, leur histoire, se familiarisait avec leurs coutumes. Les Indiens le considèraient comme leur frère et il fut même encouragé par le chef à prendre femme parmi eux.

 La proximité de Russell avec les Indiens perturbait grandement les visages pâles, mais ce sera sans effet sur le respect de Russell pour les Indiens des plaines. La nostalgie qu’ils lui inspirent sera la pierre angulaire de son art jusqu’à la fin de sa vie.

La suite et toute la bio de Russell sur : http://www.cineclubdecaen.com/peinture/peintres/russel/russel.htm

 

Et pour voir un petit apperçu de son oeuvre :

http://westactshoot.clicboard.com/t6829-charles-marion-russel-peintre-de-l-ouest

 

Repost 0
Grand-Sachem-la-Brocante - dans Cartes postales & photos
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • : A travers des objets de peu de valeur chinés dans les brocantes et sur les vide-greniers, le Grand-Sachem-la-Brocante s'amuse à réveiller le souvenir des indiens de bandes dessinées et de cinéma qui peuplaient les grandes prairies imaginaires de son enfance
  • Contact

Recherche

jetez un oeil sur le défi à Grand-Sachem

challenge-red-power2.jpg

Archives

Les tribus alliées

 

a teppe

Teppee17, à travers ses collections, ses témoignages

nous amène à la rencontre des

indiens d'Amérique du Nord ou Natives Américans

 

 


Férocias le frère latino de Grand-Sachem
Qui accueille dans son blog
nos Frères du Sud

 

KitCarson.jpg

Dans la vraie vie Kit Carson a causé du tort aux indiens

Sur la Grande Toile, Kit2000 et Tatoopf

nous offrent le meilleur du western populaire

 

 

 

 

Fénimore rend homage à ces illustrateurs
qui ont fait le bonheur de Grand-sachem quand il était papoose.


folfaery.jpg

Folfaery lit des livres que Grand-Sachem
vous recommande


Catlin
Les Timbres de Krystel
Le Blog Vaillant-Pif de l'Apache