Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 06:26

Et oui, chaque mois (ou à peu près), Grand-Sachem-la Brocante vous montre un vieux verre à moutarde!

Celui-ci date des années 1980, la grande époque des verres à moutarde consacrés aux dessins animés de la télévision.  C'était ce qu'avait trouvé de mieux Monsieur Amora pour vendre sa moutarde deux fois plus chère que dans un pot normal...et en plus ça incitait les papooses à manger de ce condiment vers lequel ils ne sont pas naturellement attirés.

Celui-ci est consacré à Yakari dont Grand-Sachem vous a déjà dit le plus grand bien au sujet de la BD puis des revues pour tout petits papooses.

Si vous aimez le personnage allez sur le  site officiel de Yakari qui est très beau
.

Si vous aimez les verres à moutarde allez sur cette page :les verres à moutarde dans les années 80.

Grand-Sachem a dit!

Et maintenant allons voir si on peut boire de l'eau de feu dans un verre à moutarde.....

Repost 0
Grand-Sachem-la-Brocante - dans verres à moutarde
commenter cet article
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 06:24

utesCe vendredi Grand-Sachem devait visiter quelques comptoirs où travaillent les visages-pâles, visites pour lesquelles Grand-Sachem est rétribué mensuellement depuis près de vingt ans. Son périple se terminant en fin d'après-midi du coté de Lavelanet (09), Grand-Sachem avait donc une heure ou deux devant lui; en effet devant passer la soirée avec quelques amis dans le coin, il était trop tôt pour les rejoindre et trop tard pour retourner à son tipi!

Sans hésiter Grand-Sachem s'est orienté vers "la Brocante del Païs", avenue Bélesta à SAINT JEAN D'AIGUES VIVES.
Bien évidemment Grand-Sachem a jeté un coup d'oeil sur les vieux meubles et les bibelots anciens mais ce n'est pas ce qui l'interessait. Grand-Sachem s'est dirigé vers le rayon de la vaisselle mais ni les services en porcelaine, ni les verres en cristal ne l'interessaient! Enfin Grand-sachem trouvait ce qu'il cherchait : un verre à moutarde!
Grâce à cette découverte, Grand-Sachem complétait sa collection mustardophile.

 

Ce verre est dédié aux indiens utes; ceux ci habitaient le Colorado et l'Utah (nom indien des utes). Ils vivaient plus particulièrement en montagne. Leur artisanat est particulièrement renommé ainsi que leur pratique  de la "danse de l'ours" et de la "danse du soleil" que les visages pâles ont tenté de leur interdire.

Repost 0
Grand-Sachem-la-Brocante - dans verres à moutarde
commenter cet article
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 06:14

mug2Comme tous les matins,Grand-Sachem-la-Brocante allume son tamtam-à-bouton pour prendre connaissance des messages et commentaires de la nuit. Les yeux de Grand-Sachem se remplirent de joie quand il constata que Fatorius, un vieil habitué de la Tribu-la-Brocante qui n'avait plus donné de nouvelles depuis des lunes, avait laissé un commentaire.

 

En fait Fatorius venait lancer un défi sur les terres de Grand-Sachem dans le but d'augmenter les visites sur son blog, sur celui de Grand-Sachem et sur quelques blogs amis.....dans le langage de la grande toile on appelle ça un "tag".

 

Les règles du défi sont les suivantes:  

1. Montrer l'un des mugs préférés de mon tagueur. En l'occurrence, il n'en a qu'un que voici :

http://fattorius.over-blog.com/article-tag-the-show-mug-go-on-77702730.html 

 

2. Montrer le mug préféré de Grand-Sachem-la-Brocante.

 

Grand-Sachem est prêt à relever le défi mais pourquoi un mug?

 

Un mug est un récipient cylindrique avec anse. Il s'agit d'une tasse haute, utilisée sans soucoupe (sous-tasse), d'un aspect proche de la chope, et servant habituellement à boire le café en Amérique du Nord.

Le mot « mug » est un anglicisme. On peut trouver selon les sources « un » ou « une » mug mais le masculin est plus courant. Ce mot n'est pas employé au Québec, où on parle simplement d'une tasse pour désigner un tel récipient.

 

Comme la surface du mug est conséquente on peut y imprimer des logos, des évocations touristiques, des motifs fleuris,...ce qui fait que certains collectionnent les mugs comme la douce Apalika qui aligne dans la cuisine de son tipi des mugs évoquant le "café" (sa culture, sa préparation et tousses dérivés) ainsi que les mugs ramenés par ses papooses en souvenir de leurs voyages.


Si vous voulez offrir un mug à Grand-Sachem sachez qu'il faudra qu'il soit décoré d'un indien comme celui qui illustre cet article ou bien qu'il soit fait d'une porcelaine anglaise ou de Limoges très fine car les lèvres de Grand-Sachem sont très sensibles et ne peuvent entrer en contact avec une matière grossière.

 

A sont tour Grand-Sachem va lancer un défi à :

 

 

Grande-pirogue : http://titanicperso.over-blog.com/

 

Kit2000 : http://kit.2000.over-blog.com/

 

Férocias : http://lespeuplesdusoleil.hautetfort.com/

 

S'ils ne le relèvent pas les papooses de la tribu la-Brocante se moqueront d'eux et de leurs descendants sur vingt-trois générations

Repost 0
Grand-Sachem-la-Brocante - dans verres à moutarde
commenter cet article
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 06:00

 
La collection des verres à moutarde n'est pas celle qui a le plus la côte sur ce blog. Mais Grand-Sachem-la-Brocante assume et continue à acheter ces oeuvres de l'industrie du packaging bon marché comme l'été dernier au vide-grenier de Verniolles en Ariège.


Les Creeks sont un peuple amérindien qui vivait à l'origine au sud-est des États-Unis, ils font partie des Cinq tribus civilisées. Ils se nomment eux-mêmes les Muscogee ou Muskogee. Cette dernière appellation qu'ils utilisent de nos jours, s'écrit Mvskoke selon l'orthographe traditionnelle. Les Muscogees vivent aujourd'hui principalement en Oklahoma, Alabama, Géorgie et Floride. Leur langue, le Mvskoke, fait partie de la famille des langues muskogéennes. Les Séminoles sont de proches parents des Muscogees et parlent également la langue Creek. http://fr.wikipedia.org/wiki/Muskogee

Comme les autres indiens des tribus civilisées, les Creeks  connurent leur lot de trahisons, de guerres,puis de déportations...tout ça pour finir sur un verre à moutarde!

Repost 0
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 06:44

Et non, Grand-Sachem ne vous épargnera pas en ce mois de décembre un article sur un verre à moutarde!

Branche orientale des Apaches, les mescaleros vivaient dans le centre du Nouveau-Mexique .

Leur nom a été formé sur le mot « mescal ». C'est de cette plante qu'ils tiraient leur nourriture et leur boisson ; ces Indiens étaient un groupe pratiquant avant tout la chasse et la cueillette. À l'instar de leurs voisins Jicarilla, qui vivaient plus au nord, les Mescalero s'approprièrent, bien que dans une bien moindre mesure, certains éléments de la culture des Indiens des Plaines, tel le tipi.


Comme tous les autres groupes apaches, les Mescalero ne possédaient pas d'organisation tribale centralisée. La bande était l'unité fondamentale, mais elle était elle-même subdivisée en groupes locaux de moindre importance. Les bandes n'étaient pas de dimension trop importante, si bien que chacun avait un lien de parenté avec presque tous les autres membres.

Comme chez les autres Apaches, la famille était centrée sur les femmes ; celles-ci, par groupes de parentes, s'occupaient des enfants, collectaient les semences comestibles et les plantes sauvages (yucca, mescal), assuraient les provisions de bois et d'eau et confectionnaient vêtements de peau, paniers et poteries...


Comme on peut le lire sur cet article dont l'auteur est un excellent spécialiste des amérindiens, les rapports avec les blancs furent fait de massacres, de mensonges,de trahisons, de spoliation et d'humiliation comme d'hab...

 


De nos jours les Mescaleros vivent dans la Réserve indienne des Mescaleros Apaches dans le centre-sud du Nouveau-Mexique. Les Mescaleros ont ouvert leurs portes à d'autres groupes Apaches: les Chiricahua emprisonnés à Fort Sill, dans l'Oklahoma et les Lipans Apaches. Le décret de réorganisation (Reorganization Act) de 1936 a confirmé l'installation des tribus dans la réserve.


Ranchs et tourisme sont les sources principales de revenus. La Route 70 est la voie principale à travers la réserve, qui se situe sur le versant oriental des Monts Sacramento et borde la Forêt nationale Lincoln. Les montagnes et les collines sont couvert de forêts de pins et le développement commercial est restreint. Cependant, la réserve elle-même a investi, par exemple, dans une station de ski, appelée maintenant Ski Apache, sur une montagne, la Sierra Blanca, et un hôtel avec casino sur son versant ombragé.


La tribu Mescalero Apache fut dirigée par Wendell Chino, Président pendant 43 ans, jusqu'à sa mort le 4 novembre 1998. Son fils, Mark Chino, a aussi été président de la tribu. La tribu a des élections tous les deux ans pour le conseil tribal et tous les quatre ans pour le président.

Carleton Naiche-Palmer a prêté serment comme nouveau président de la tribu Mescalero Apache le 11 janvier 2008.


Et voilà, rien de tel qu'un verre à moutarde pour se lancer dans des recherches encyclopédiques!

 

Repost 0
Grand-Sachem-la-Brocante - dans verres à moutarde
commenter cet article
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 06:11

amora.jpgGrand-Sachem-la-Brocante s'est rendu en ce jour de repos à Mirepoix en Ariège où se tenait la brocante-foire-aux-plantes-d'automne, qui fait le pendant de la brocante-fleurie du début de l'été.

Il en a ramené ce buvard rafraîchissant à l'effigie de la grande marque française de condiment et du premier des verres à moutarde.

En effet, Amora a révolutionné le marché de la moutarde en suivant la vieille devise des moutardiers : « Il n'est pas de bonnes moutardes dans de vilains pots ».

Les années 50, marquent l'orientation d'Amora vers la publicité. De l'affichage, des camions de grossistes peints aux couleurs d'Amora, qui sillonnent la France, avec un objectif : être visible et présent partout !

En 1953, le verre réutilisable « Givror » fait son apparition, c'est un succès immédiat !
Les braves et les squaws de la génération de Grand-Sachem ont sûrement dans un coin de leur mémoire le souvenir d'une vieille tante qui profitait d'une visite familiale pour sortir ces verres là qu'elle remplissait d'un doigt de liqueur de cassis ou de vin doux et parfumé....faits maison bien entendu, et dans lesquels on avait exceptionnellement le droit de tremper les lèvres parce que "ça ne pouvait pas faire de mal, il n'y avait que des bonnes choses dedans"

En une décennie l'entreprise devient n°1 des condiments en France et exporte ses produits dans le monde entier.

En 1964, apparaîtront les verres réutilisables sur le thème des fables de La Fontaine, des dessins animés et des bandes dessinées qui continuent encre en 2010 leur conquête des tables françaises et des collections.

Repost 0
Grand-Sachem-la-Brocante - dans verres à moutarde
commenter cet article
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 06:00

  
E
ncore un verre à moutarde qui, comme d'autres, provient du vide grenier de Verniolle en Ariège. 

"Les Navajos sont un peuple amérindien d'Amérique du Nord apparenté aux Apaches. Ils vivent aux Etats-Unis dans des réserves : Arizona, Nouveau-Mexique, Colorado et Utah. Leurs ancêtres sont venus d'Asie par l'Alaska.
Les Navajos sont entrés en conflit avec les Mexicains et les colons espagnols au XVIII° et au début du XIX° siècle, puis de 1849 à 1863 avec les troupes des Etats-Unis (dirigées par Kit Carson).
Les espagnols leur apportèrent les chevaux, les moutons et les chèvres qui devinrent l'essentiel de leur économie pastorale."
http://lettres-histoire.ac-rouen.fr/histgeo/navajos.htm

Après avoir été déportés au Nouveau-Mexique, les Navajos ont finalement retrouvé leur territoire. Ils ont développé l'élevage, l'artisanat et le tourisme. Ils sont considérés comme les amérindiens les plus riches mais comme toujours les moyennes cachent de grosses disparités.

A noter que la langue Navajo a servi de code secret pendant la deuxième guerre mondiale. Les soldats Navajos chargés des transmissions étaient toujours accompagnés  d'un soldat visage pâle chargé de les abattre s'ils étaient faits prisonniers pour qu'ils ne puissent pas révéler le code.

Repost 0
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 06:32


verre.JPGDepuis quelques mois Grand-Sachem-la-Brocante avait délaissé sa collection de "verres à moutarde" qui pourtant génère un certain intérêt, voire un peu d'ironie, de la part des internautes qui visitent ce blog.
Samedi dernier, au détour d'une allée du "bric-a brac" d'Emmaüs à Pamiers Grand-Sachem avait envie de faire demi-tour pour s'en aller quand soudain il eu une intuition: et s'il y avait des verres à moutarde pour la tribu la-Brocante?
Bingo: il y en avait un! Il est consacré au clan des Otoes (ou Oto), groupe presque disparu sur lequel on ne trouve que très peu d'informations sur la Grande-Toile, à l'exception d'un site où on peut lire des textes entiers en langue Otoe.
Les Otoe sont d'une tribu appartenant à la famille linguistique sioux.La langue Otoe, le Chiwere, est étroitement liée à celle des Iowa et des tribus du  Missouri.

Suite à l' achat de la Louisiane par les États-Unis, la tribu Otoe a été la première rencontrées par l' expédition Lewis et Clark . Ils se sont rencontrés dans un lieu qui deviendra connu sous le nom de "Council Bluff".

Comme d'autres tribus des grandes plaines, les Otoe périodiquement quittaient leurs villages pour chasser le bison qui est leur ressource principale.

Dans les années 1830, la tribu a eu beaucoup de problèmes avec l'alcool qui a été largement distribué par les commerçants.

Certains Otoe delaissaient le commerce des fournitures vitales pour l'alcool au point de tomber dans l'indigence. Comme leur dépendance à l'alcool est allée en augmentant, les Otoe n'ont plus chassé, mais ont eu recours à des pillages de villages Pawnee tandis que les hommes étaient à la chasse.

Suite à cette période, la tribu a connu des scissions, certains groupes rejoignant les réserves d'autres tribus.

Aujourd'hui, le tribu "Missouria Otoe" est reconnue au niveau fédéral. Elle est basée à Red Rock, Oklahoma.

Repost 0
Grand-Sachem-la-Brocante - dans verres à moutarde
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 07:00
Tumador est le  totem (marque générique) de nombreux produits alimentaires chez Intermarché et plus particulièrement des produits pour papooses: goûters, céréales...
Tout un marchandising est développé autour d'un petit indien appelé Tumador et de ses compagnons : gadgets, livres de jeux, albums collecteurs d'images, disques de chansons,..... Grand-Sachem-la-Brocante se demande comment se nomme la tribu de ceux qui collectionnent les Tumadors. Les "tumadorphiles" ? Les tumadorphiles viennent-ils sur la grande toile du web ? Grand-Sachem se pose des questions !


Repost 0
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 08:00

                                                                              

Grand-Sachem-la-Brocante, remercie l'association Thunderheart. En collaboration avec diverses associations basées en Europe et aux Etats-Unis , Thunderhearts participe aux campagnes de soutien pour :
- La défense de l'environnement sur les territoires tribaux ,
- La préservation des lieux de culte et des sites sacrés menacés
- La reconnaissance de la souveraineté des Nations Indiennes,
- L'application des traités signés
- Le respect des droits des prisonniers
- Le respect des droits religieux en milieu carcéral etc....

Ces actions de soutien sont menées par,ou à la demande de groupes ou d'individus représentatifs des Nations concernées.
Le Blog de Thunderheart est sur http://thunderheart.skyrock.com/

Grâce à eux, Grand-Sachem-la-Brocante donne du sens à sa collection de verre à moutarde!
Les Tinglits (Signification "Peuple ") vivaient sur les Iles de l'Archipel Alexandre proche de l'Alaska .
Vivant de chasse et de pêche , ils étaient célèbres pour leurs vanneries et leurs sculptures .Ils étaient de rudes guerriers .
En 1741 , ils rentrèrent en contact avec les Russes avec qui les rapports furent tumultueux !
En 1867 , ils furent décimés par une épidémie de variole .En 1867 , les Russes cédèrent le territoire Tinglit aux Américains. Chez les Tinglits , comme dans les autres tribus de la côte, on avait adopté une structure de lignée familiale par les femmes. Le père s'occupait des enfants de sa soeur et ses propres enfants étaient sous l'autorité du frère de son épouse. Les jeunes filles atteignant le statut de femme passaient des rites initiatiques qui les tenaient éloignées des villages assises, immobiles , seules dans une hutte. Elles avaient pour obligation de se frotter le visage et les lèvres avec une pierre. A la fin de l'initiation, on leur posait un labret ( piercing , ornementation) dans la lèvre inférieure.Elles devaient rester chastes jusqu'à leur mariage .

Repost 0

Présentation

  • : Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • : A travers des objets de peu de valeur chinés dans les brocantes et sur les vide-greniers, le Grand-Sachem-la-Brocante s'amuse à réveiller le souvenir des indiens de bandes dessinées et de cinéma qui peuplaient les grandes prairies imaginaires de son enfance
  • Contact

Recherche

jetez un oeil sur le défi à Grand-Sachem

challenge-red-power2.jpg

Archives

Les tribus alliées

 

a teppe

Teppee17, à travers ses collections, ses témoignages

nous amène à la rencontre des

indiens d'Amérique du Nord ou Natives Américans

 

 


Férocias le frère latino de Grand-Sachem
Qui accueille dans son blog
nos Frères du Sud

 

KitCarson.jpg

Dans la vraie vie Kit Carson a causé du tort aux indiens

Sur la Grande Toile, Kit2000 et Tatoopf

nous offrent le meilleur du western populaire

 

 

 

 

Fénimore rend homage à ces illustrateurs
qui ont fait le bonheur de Grand-sachem quand il était papoose.


folfaery.jpg

Folfaery lit des livres que Grand-Sachem
vous recommande


Catlin
Les Timbres de Krystel
Le Blog Vaillant-Pif de l'Apache