Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 08:00

Il y a quelques mois Grand-Sachem-la-Brocante a fait trois ou quatre vides-greniers. Il n'y est pas allé en visiteur, il avait un stand à Plaisance du Touch et à Pamiers. A cette occasion Grand-Sachem et Apalika ont mis en commun tous les livres dont, eux ou leur entourage, voulaient se défaire. Grand-Sachem a gardé tout ce qui n'a pas été vendu et parmi ce lot, le livre de Castaneda, " l'herbe du diable et la petite fumée".

Pour la deuxième fois, Grand-Sachem a essayé de lire ce livre: rien a faire, même après 85 pages, il n'a toujours pas été accroché et il a décidé de laisser tomber.

Grand-Sachem vous fait donc une petite synthèse de l'article de Wikipédia.

"Auteur américain, Carlos Castaneda est né le 25 décembre 1925 à Cajamarca au Pérou et mort le 27 avril 1998. Il est étudiant en anthropologie à l'université de Los Angeles en 1960 lorsqu'il aurait fait la rencontre de don Juan Matus (pseudonyme), un Indien se présentant comme un Yaqui, dont il devint l'élève. L'ensemble de son œuvre découle des expériences et enseignements tirés de cette rencontre, dont la réalité est aujourd'hui encore vivement discutée.
Carlos Castaneda obtient un doctorat en anthropologie à l'Université de Los Angeles en 1970.

Carlos Castaneda a écrit douze livres "autobiographiques" qui racontent son expérience de la sorcellerie indienne sous la conduite du "sorcier yaqui" don Juan Matus. À l'écoute de son maître, Carlos Castaneda prend note de la leçon initiatique d'une culture qu'il suppose être celle partagée par l'ensemble yaquis.
Ses ouvrages, connaissant un immense succès, furent l'occasion d'une vulgarisation d'une certaine forme de la pensée chamanique.
Une vaste polémique fait rage depuis des décennies sur l'authenticité du récit de Castaneda. Supposée être une autobiographie et présentée comme telle, de nombreuses voix se sont élevées en criant à l’imposture car l’œuvre ne serait que le roman d’un écrivain facétieux dont la seule qualité serait une imagination illimitée. Il serait trop long d'énumérer tous ses détracteurs, ainsi que tous ses défenseurs. Si des éléments restent bel et bien invérifiables (Castaneda présente son « travail » d'anthropologue d'une façon qui se dépare trop fortement des précautions et de la rigueur de l'anthropologie traditionnelle), il existe de très fortes présomptions de fraudes et de mystifications, résumées par Christophe Bourseiller dans son ouvrage La Vérité du mensonge.
Comme l'a largement démontré Richard De Mille, de nombreux passages des récits de Carlos Castaneda se sont avérés être des plagiats de travaux sérieux d'étudiants ou d'anthropologues de l'UCLA. Le problème n'est pas seulement que les idées étaient semblables d'un ouvrage de Castaneda à celui d'un auteur antérieur : des paragraphes entiers contiennent des phrases quasiment identiques, dans leur découpage comme dans leur syntaxe.
L'œuvre comprend une philosophie complexe, qui émane du récit, et dont une part importante est totalement inédite, selon les arguments des défenseurs de l'authenticité. Elle a un caractère de révélation, au sens de divulgation, d'une ancienne tradition cachée.
Le premier livre de Castaneda (L'Herbe du diable et la petite fumée) fait état d'une voie de connaissance nécessitant la consommation d'un certain nombre de drogues. L'idée est d'acquérir la maîtrise d'un stade donné de la voie en créant des rapports privilégiés avec l'allié le mieux à même d'enseigner sur ledit stade. L'allié, contenu dans la drogue (par exemple Datura inoxia ou Psilocybe mexicana), devient momentanément professeur particulier.
Les défenseurs de la consommation, modérée ou non, de substances psychédéliques y ont vu une caution de leur pratique."

 

Ce Castaneda semblait avoir la langue fourchue!

Partager cet article

Repost 0
Grand-Sachem - dans livres
commenter cet article

commentaires

cricket1513 10/11/2010 15:24



il ne faut pas que celui qui décidera de te l'acheter voit ton article ..


c'est pas vendeur ..





bonne journée


christelle



Grand-Sachem-la-Brocante 02/08/2009 09:25

@ férocias: et oui, Grand-Sachem a fait une petite incursion sur les terres de férocias mais cet article est ancien , il date de bien avant le traité passé entre férocias et Grand-Sachem.
Le titre de l'article correspond au titre de l'illustration de couverture

Grand-Sachem-la-Brocante 02/08/2009 09:22

@ Yaneck : sur que Grand-Sachem va visiter les terres de yanneck avant de partir ce soir pour deux semaines de repos sans pouvoir aller sur la grande toile (enfin on verra bien si on ne trouve pas un ordi "branché" dans le coin.

Ferocias 02/08/2009 08:44

Le quetzal, animal sacré des Aztèques et des Mayas!

Yaneck 01/08/2009 23:32

Hugh, Grand Sachem!

Je viens palabrer un peu pour te proposer (refourguer) mon idée géniale (ma camelote). lol

9 blogueurs, chroniqueurs de bd, se sont alliés pour noter leur bd lues, et en faire un classement mensuel. Le premier vient d'être publié sur mon blog. Alors si tu as envie de faire quelques découvertes bd hors monde des indiens, n'hésite pas à passer et à dire ce que tu penses de l'initiative.

Yaneck
(non, merci, le calumet, je fume pas. Par contre, un peu de pémican, je dis pas non.)

Présentation

  • : Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • Le blog du Grand-Sachem-la-Brocante
  • : A travers des objets de peu de valeur chinés dans les brocantes et sur les vide-greniers, le Grand-Sachem-la-Brocante s'amuse à réveiller le souvenir des indiens de bandes dessinées et de cinéma qui peuplaient les grandes prairies imaginaires de son enfance
  • Contact

Recherche

jetez un oeil sur le défi à Grand-Sachem

challenge-red-power2.jpg

Archives

Les tribus alliées

 

a teppe

Teppee17, à travers ses collections, ses témoignages

nous amène à la rencontre des

indiens d'Amérique du Nord ou Natives Américans

 

 


Férocias le frère latino de Grand-Sachem
Qui accueille dans son blog
nos Frères du Sud

 

KitCarson.jpg

Dans la vraie vie Kit Carson a causé du tort aux indiens

Sur la Grande Toile, Kit2000 et Tatoopf

nous offrent le meilleur du western populaire

 

 

 

 

Fénimore rend homage à ces illustrateurs
qui ont fait le bonheur de Grand-sachem quand il était papoose.


folfaery.jpg

Folfaery lit des livres que Grand-Sachem
vous recommande


Catlin
Les Timbres de Krystel
Le Blog Vaillant-Pif de l'Apache